Aller au contenu

Mon journal familial

Pourquoi un journal de campagne ?

La réponse est simple :

enfin un endroit pour moi où être LA Chef !

Que l’on ne s’y trompe pas pourtant. La Mère Joie a reçu l’accord formel des principaux protagonistes relatif à la diffusion dans ce journal de leur autobiographie publique jamais exagérée, jamais faiblement déformée (elle oserait pas).

Le Petit Poilu ou Nouvelle Recrue n’était pas encore né au moment de la création de ce blog et a par conséquent suivi le mouvement de bon coeur dès son arrivée au QG.

Le Grognard n’ayant pas été en mesure à l’époque de se prononcer avec des mots distincts, tels qu’un non affirmé (période bénie), il a été voté à mon unanimité que je déciderais à sa place. En plus, une mère, ça devine tout.

Mademoiselle Commandante tira un peu la tronche  accepta avec fierté le projet de sa daronne.

Quant à mon Légionnaire, il a le droit  d’être un lecteur privilégié et n’hésite pas s’il est en manque de gâteries à me donner son avis ou me soumettre quelque idée. De toutes les façons, il est à lui tout seul une source inépuisable d’inspiration…

22 commentaires laisser un →
  1. 12 octobre 2009 20:50

    Mon Dieu Madame Joie, que vous me faites rire, vous n’avez pas idée !! et euh… ce n’est en aucun cas du sarcasme ou de l’ironie.
    Je vous ai « connue » grâce à E-Zabel et depuis je vous suis quasiment quotidiennement. Et pourtant, je n’ai pas et n’aurai jamais de Grognard ou de Mademoiselle Commandante, choix perso, pas d’appétence pour la maternité. Et quand je lis les blogs des différentes mères, je me dis, viouf !! que j’ai bien raison.

    Mais votre truculence me réjouit et votre sens de l’humour me requinque (pas de boulot alors je surfe).

    Et un grand bravo pour le zéro faute que ce soit en grammaire ou en orthographe. J’ai proposé à quelques blogueuses de leur corriger leurs écrits mais sans résultat.

    Je vous trouve également très courageuse (notamment pour la gestation du n°2) et vous souhaite bon courage pour la suite. Moi je suis une parisienne pur jus, suis pas certaine de vouloir ou pouvoir vivre à la campagne full time. J’adore m’y rendre pourtant. Mais votre état d’esprit est tout simplement magnifique devant les mille et une (micro) misères qu’induit un certain éloignement.

    Ne changez rien !

    Amicalement (je me permets, hein…)

    Sarah

    • La Mère Joie lien permanent
      12 octobre 2009 21:11

      Bonsoir Sarah !

      1. Merci pour votre commentaire. Ca me fait extrêmement plaisir.
      2. Oh si, je fais pas mal d’erreurs ; j’ai beaucoup oublié malheureusement. Si vous en voyez, n’hésitez pas à me le faire savoir. Je suis indulgente avec celles des autres mais avec les miennes…
      3. Nous avons des choix de vie différents et c’est très intéressant de constater que nous pouvons nous retrouver malgré tout, nous respecter et apprendre l’une de l’autre. N’hésitez pas à vous manifester plus souvent. ;-)
      Je me permets aussi un salut amical et souhaite vous lire à nouveau.

  2. 22 octobre 2009 23:58

    mille bravo. Vous écrivez vraiment très bien. J’aime, j’aime, j’aime l’humour noir et l’auto-dérision. C’est vraiment extra et drôle.

    Je pars me coucher, histoire d’essayer d’arriver à l’heure demain matin au boulot !!! Mais promis je reviendrai vite pour lire la suite des aventures du grognard, du légionnaire, de Frauleïn Kommandantur et de la Mère Joie.

    • La Mère Joie lien permanent
      23 octobre 2009 12:06

      Ah ah, je suis déjà passée chez gris-bouille-age (encore un coup de Coq !) pour découvrir un blog très rafraîchissant auquel je souhaite une longue continuation ;-)
      La porte est ouverte ici, Chris.
      A très bientôt !
      PS : Et merci bien sûr !

  3. 30 août 2010 22:52

    mais j’ai le dessin de Voutch tant promis à Madame Joie (et sooo reported, sorry) ET un film rigolo pour la nouvelle recrue.
    ça s’appelle « le lait », c’est espagnol, donc el leche, mais je ne crois pas pouvoir vous les inclure dans mon commentaire.
    Suis ravie pour vous MJ (et en même temps, un cierge à Sainte Rita ! passequevouslevoulez-valezbien- ça c’est dit !)
    Suis prête à vous envoyer tout ceci sans déflorer votre anonymat, mais à quelle adresse ?
    en attendant, portez-vous bien.
    PS : je n’aurai jamais de nain parce que je veux continuer à siffler du Gigondas et manger du Cabecou au lait crû. Roh vilaine…

  4. 11 septembre 2010 18:20

    Moi, qui ait toujours rêvé d’améliorer mes connaissances sur le champ lexical de la vie militaire, je suis ravie d’avoir découvert ton site…
    Sans rire, ça fait du bien un blog qui réveille et qui nous secoue, nous les mamans qui avons tendance à devenir gnan-gnan devant nos gamins…
    Bravo!!
    Je n’ai lu que le début mais promis dès que j’ai trouvé mon petit carnet pour noter le vocabulaire nouveau, je reviens…

    • 13 septembre 2010 09:05

      Bienvenue Cathy !

      Merci beaucoup, ça me fait très plaisir. Mais tu sais, je suis aussi gnan-gnan. La différence réside peut-être dans le fait que :
      1. Je suis très relax avec mes enfants.
      2. Je montre pas justement que je suis gnan-gnan. Parce que je suis pas une gonzesse, bordel ! :-D
      A très bientôt !

  5. 12 septembre 2010 09:55

    Bien l’bonjour, la mère-joie !

    Votre blog m’est arrivé sous les yeux, le clavier et la souris via l’excellente Louise (http://www.blogg.org/blog-89324-billet-concours_photo_de_la_mere_joie-1240511.html)

    Immédiatement, comme Sarah (http://lamerejoie.com/faire-blog-journal-intime/#comment-3805), je suis tombé sous le charme de votre prose. En effet, quel plaisir, quel régal pour l’âme de lire un blog sans fôte et avec une grammaire qu’elle est achtement correk ! Miam ! Un délice…

    J’ai donc lu l’article du jour, qui m’a enchanté par sa fraîcheur, sa légèreté et son ton si badin mais pas forcément superficiel. Je me suis dit qu’une telle perle ne pouvait pas passer à côté de mes p’tits yeux aussi suis-je allé directement place la présente adresse dans mes marque-ta-page.

    En cherchant à rejoindre le premier article (car je suis un grand maniaque qui ne veut lire les choses QUE dans l’ordre, j’ai pu dégoter la présentation du blog, et des protagonistes principaux. La présentation de votre petite famille a achevé de me convaincre que désormais, la mère-joie sera lue tous les jours. Et par moi de surcroît hi hi hi !

    Votre blog a donc rejoint la courte liste, dans mes favoris, des blogs que je consulte chaque jour : celui de Louise et le mien. Je me régale d’avance…

    Le Chroniqueur.

  6. 13 septembre 2010 11:33

    Hello Madame Joie,
    saviez-vous que votre photo, en vraie, apparaissait sur le blog de Nanette ?
    Vous êtes sublime ! au début j’ai cru que c’était Jamie Lee Curtis.
    Vous avez coupé vos cheveux (par rapport à la fois où l’on vous vit dans votre trench anisé).
    Voilà, c’était juste un petit mot gentil avant la visite à Dr Spéc…
    Bonne journée
    Sarah

  7. 16 septembre 2010 14:50

    j’adore votre blog

  8. vallelys lien permanent
    24 septembre 2010 22:10

    hello, toute nouvelle sur le blog mais maman reconnue de 5 filles… Franchement des sites de discussion il y en a des tonnes et il faut reconnaitre que le votre vaut le détour!
    sympa, direct, franc et sans franfreluche.
    Super vous ne pourriez pas avoir 20 ans de moins j’aurais eu de la lecture lors de ma première grossesse!!!

    • 25 septembre 2010 10:09

      Bienvenue Vallelys !

      5 filles : oh là là, vous devez en avoir des choses à dire, écrire, faire partager. J’espère que vous me ferez cet honneur de temps à autre. ;-)

  9. labregere lien permanent
    11 octobre 2010 12:13

    bonjour Madame Joie, je suis nouvelle par ici et c’est par hasard que je découvre votre blog!!! très franchement je suis pas déçue, j’ai adorée (même si je n’ai lus que le début) et beaucoup rie aussi, comme on dit la meilleur thérapie pour le morale c’est de rire!!!
    moi aussi je suis maman de deux p’tits diables, une fille de 8 ans et un garçon de 5 ans!!
    c’est claire que d’avoir un endroit a sois ou l’on peut être la chef fait un bien fous, si sa pouvait être comme sa dans la vie…. sourire…. car dans la vie il y a un être humain appeler « homme » qui tient remarquablement bien ce rôle oubliant, quand même que nous les femmes nous donnons la vie et portons un petit être dans notre bidon pendant neuf mois et que la seule reconnaissance que nous avons c’est des couches sales, des nuits courtes, des pleures (je parle au début de la vie de bébé car après c’est autre chose…) et les chaussettes sales de notre « amourrrrrr » qui traînent dans la salle de bain tels un trône… donc un peu de reconnaissance tout de même!!!!!!!!!!! sourire… en tout cas j’aime beaucoup votre blog et reviendrais avec grand plaisir pour vous lire….

  10. Fanny Epic lien permanent
    18 octobre 2010 22:14

    Un grand bravo pour l’humour décapant comme je l’aime !
    ça fait bien 20 minutes que je me bidonne toute seule (en faisant la sacro sainte lessive du soir, espoir) en repensant au choix « grognard »… Je m’en suis tellement poilée que mon #1 s’est réveillé ! c’est que des grognards, j’en ai 2 à la maison !

    Merci, heureusement, mon périné est en rééducation… sinon …

    Bon vent !

  11. Mère-veilleuse lien permanent
    9 novembre 2010 16:13

    Bonjour Mère-joie,

    Que de souvenirs rappelés à ma mémoire en lisant vos chroniques. J’ai maintenant traversé le pire de la tempête recompos-familio-ado-boulot, mais reste encore la précieuse de mon homme qui aura 16 ans.
    Moi j’ai eu fille, dégourdie, verbomoteur et cabocharde ce qui à apporté beaucoup de remise en question chez mère (moi en l’occurrence). Puis 18 mois plus tard il y’eu fils, rêveur, curieux et un gouffre alimentaire impressionnant (surtout depuis ses 12 ans) il a apporté beaucoup de péripéties en 19 ans .
    Père, lui est disparu un jour d’octobre, il en avait assez de mère qui veillait à tout, il voulait mieux et plus jeune (célibataire depuis maintenant 12 ans). L’homme est arrivé plus tard au printemps avec fifils et fifille dite la précieuse. Il me semble qu’un blogue aurait été une bonne façon de vivre cette dure aventure, mais au combien palpitante qu’est la vie avec des enfants (les siens les miens, mais jamais les nôtres). C’est fille qui un jour d’adolescence ma dit que j’étais comme une veilleuse, une petite lumière rassurante quand les loups sortent la nuit, moi j’ai répliqué qu’avec nos relations parfois houleuses j’étais plus comme un phare, mais bon, depuis elle m’appelle mère-veilleuse. Je crois que fille à bien compris la signification d’une mère et je crois sincèrement que ce titre s’applique à toutes celles qui on connu la déstabilisante vie de mère. Il n’y a pas de retraite pour les veilleuses, ma mère me la confirmé! Ce qui veut donc dire que nous vous lirons encore longtemps avec votre verve et votre autodérision rafraichissante et salvatrice.
    Bravo et courage!

  12. 7 décembre 2010 17:31

    « Mademoiselle Commandante [...] accepte avec fierté le projet de sa Daronne ». Comme qui dirait: LOL

    Je viens de découvrir vôtre blog et comme j’ai échappé il y a à peine un an à cette vie de famille que vous décrivez si bien, j’ai pu rire en me remémorant pleins de souvenirs…

    Dire que j’ai été une Mademoiselle Commandante, mes excuses Papa!

  13. 11 février 2011 19:06

    Merci, je découvre votre blog, j’adore !

  14. 30 mars 2011 17:14

    aaaaaahhhhhhhh enfin trouvé une autre môman qui comme moi aime bien causer de cette multitude de petites choses insignifiantes qui font le quotidien de tant d’entre nous!!! ça me donne envie de persister!!!!! Merci!!!!

  15. 10 octobre 2011 09:39

    Lancée depuis quelques semaines dans l’aventure d’un blog (mazette, c’est chronophage cette histoire), je découvre le vôtre et c’est du pur bonheur!
    Si énergisant de vous lire et de rire, alors 1000 mercis!

Répondre à Chris Annuler la réponse.

Gravatar
Logo WordPress.com

Please log in to WordPress.com to post a comment to your blog.

Twitter picture

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. (Se déconnecter)

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. (Se déconnecter)

Connexion à %s

Follow

Get every new post delivered to your Inbox.

Joignez-vous à 171 autres disciples