Aller au contenu

L’accouchement du Petit Poilu – Partie 2

31 mars 2011

Suite de L’accouchement du Petit Poilu – Partie 1

23 mars 2011

9h01 : On me dépose sur un brancard et nous prenons les couloirs vers l’ascenseur menant au département des opérations, ma sage-femme personnelle, l’étudiante psychotée de la perf’, mon Légionnaire, la Nouvelle Recrue inside me et moi of course (sinon comment qu’elle se serait déplacée la NR ?). Nous croisons l’anesthésiste qui était de garde hier soir.

« Vous allez voir, ça va très bien se passer avec Zoubida, l’anesthésiste remplaçante ! »

Parvenus à l’étage supérieur, ma sage-femme perso va de suite trouver Zoubida pour lui faire part de mes intentions « JE VEUX MON MARI PRES DE MOI PENDANT LA CESA !!! ». Celle-ci accepte qu’il vienne une fois l’incision faite dans le gras du bide. Toutefois, il va falloir berner Germaine, la grande Crado, surveillante générale du bloc, à l’oeil vitreux de la limande mais vif.

« Monsieur, allez voir ma collègue là-bas, elle va vous habiller », confie ma sage-femme perso (que nous nommerons désormais Pierrette pour plus de simplicité) à mon Légionnaire.

Légio s’éloigne.

« Ben vous embrassez pas votre femme ? Vous allez pas la revoir de suite !!! »

C’est qu’on n’a pas trop la tête à se rouler des galoches. Je vais accoucher, je veux dire…

Un petit piou de sixième et il s’éloigne, me laissant seule sur mon brancard, poussée dans la salle de réveil peuplée d’une armada d’inconnus.

Hum, quelle ambiance joyeuse, ces vieux fraîchement opérés agonisants dans des box les uns à côté des autres !

J’ai froid, j’ai faim. J’AI PEUR. Je suis plus émue que je n’ai peur en fait. Et je m’étrangle d’émotion dans des sanglots et des spasmes. Je pense à mon Beau-père. Nan, j’y pense pas vraiment mais je ressens qu’inconsciemment il est dans mon esprit. J’ai l’air con à gerber tout mon soûl des larmes de croco, nue, la zézette rasée sous ma blouse, une charlotte sur la tête.

Je fais connaissance avec l’assistante de l’anesthésiste.

« Ca va Madame ?

- Oui, ça va. Je suis émue, c’est tout… »

Il faut attendre que le bloc se libère. Attendre de longues minutes dans cette salle où je claque des dents. On me pose les questions habituelles pour m’occuper : combien j’ai déjà d’enfants et quel est leur sexe, si j’attends un garçon ou une fille etc. Auxquelles je réponds toujours d’un air las.

Enfin je rejoins le bloc où va m’être faite la rachianesthésie, pièce glaciale. Je ne sais toujours pas si mon Légionnaire pourra duper Germaine et j’aimerais tant qu’il soit à mes côtés pendant la ponction lombaire dont je connais un peu les avantages et les inconvénients par rapport à une péridurale et qui contrairement à mes deux autres péris sera administrée à froid (sans que mon attention soit complètement détournée par des contractions insupportables).

On me badigeonne consciencieusement le dos. Zoubida déclare à son assistante qu’elle s’éclate à faire ça parce que d’habitude c’est le rôle des infirmières. Zoubida m’apprend qu’elle est enceinte – de peu – et j’en conclus que cet état la rend un peu euphorique si ce n’est hystérique. Elle s’amuse aussi parce que je sais très bien faire le dos rond et que j’ai un pouls de sportive (ce que j’avais appris lors de mon premier accouchement à mon grand étonnement !). Zoubida est une femme anesthésiste d’origine maghrébine et déconneuse. Je me dis que je vis un moment historique. Je note d’en causer deux mots à Badinter et Simone Weil.

Quand mon dos mérite son pseudo de peau rouge et qu’elle s’est assurée que le chirurgien était disponible (la rachi est dosée pile poil pour la durée d’une césa soit entre quarante-cinq minutes et une heure), l’assistante de Zoubida prépare le cocktail rachi d’après les recommandations de cette dernière. Il s’agit d’un travail de précision qui me paraît une éternité. Je comprends à ce moment-là que je serai piquée par l’assistante. J’ai un peu honte mais je flippe d’avoir affaire à un saint plutôt qu’au bon Dieu.

L’assistante me plante une fine aiguille pour anesthésier au préalable la zone où elle va me faire la rachi. Deux minutes plus tard, elle enfonce la grande aiguille cette fois dans mon dos. Elle touche un nerf et je ressens des décharges électriques à plusieurs moments dans ma jambe droite. Je gémis. Elle pousse encore plus profond. Et là, c’est le flash. Je vais mourir. Je suis consciente que je ne vais pas mourir. Seulement j’ai la sensation que de battre mon coeur va s’arrêter et que mon crâne, scié en deux par un éclair va exploser. Je gémis plus fort « Ma tête ! Ma tête ! ».

Pierrette, qui était là sans que j’y aie fait gaffe, joue alors un rôle crucial. Elle me rassure et me masse le front. Elle m’appelle par mon prénom, mettant un peu d’humanité dans cette salle gelée. Elle m’encourage à me relaxer. Je mesure que ce n’est pas grave mais je souffre et la situation est très angoissante. Heureusement, je n’ai pas connaissance du malaise simultané de Zoubida !!!

Je suis allongée maintenant et j’ai envie de vomir. On me tend un sachet mais rien ne sort. Ma tension remonte, mon rythme cardiaque s’accélère. Je suis vivante ! Alors, on me met les bras en croix et on m’attache les poignets pour que je ne me sauve pas. Y a encore du boulot sur la planche !

10h05 : Venue du chir’

« Tiens mais vous avez un tatouage sur le bras. C’est quoi ?

- Un papillon (t’es con ou quoi ???).

- Ah, je croyais que c’était un Pokémon. »

Putain, je suis entourée d’une bande de joyeux drilles, moi…

Il incise après m’avoir demandé si on faisait une ligature des trompes ou pas ; ce qui m’agace parce que certes c’est ma troisième césarienne mais j’ai jamais dit que c’était mon dernier enfant ; du reste je ne vis pas la Nouvelle Recrue comme le petit dernier contrairement au Grognard jusqu’à il y a huit mois.

Une porte s’ouvre à ma gauche et mon Légionnaire, déguisé en infirmier, abaisse son masque et me sourit, accompagné de Pierrette qui décidément a le don de s’éclipser et de réapparaître comme par enchantement. Légio s’assied derrière moi, me caresse les cheveux. Le chirurgien opère. Ca tire, ça secoue, ça se déchire. C’est spécial et pourtant ça ne me dérange pas de ressentir tout cela. Je vis mon accouchement.

« Ah, je ne sais pas ce que c’est mais le bébé a de sacrés cheveux noirs ! »

Soudain, un cri de nouveau-né brise les gestes du chirurgien.

« Il est 10h41. », annonce Pierrette.

10h41, mon enfant est né. Mon enfant est né. Notre enfant est né, Légio. Oh oui, regarde encore de tes yeux mouillés mes yeux mouillés.

« C’est un garçon ! »

Viens mon petit, viens me montrer ton doux visage. Laisse-nous te contempler. Nous n’aurons jamais assez d’une seule vie pour profiter de toi. Petit Poilu… Petit Poilu…

« Tu veux que je reste avec toi où que j’aille avec le bébé.

- Va, va avec notre fils. Je préfère que tu ailles avec lui. Il a besoin de toi. »

79 commentaires laisser un →
  1. 31 mars 2011 19:08

    Je pleure. C’est très très émouvant de lire ça.
    Je veux mon bébé aussi…
    (mon mari me regarde et me dit « tu pleures encore ?? »)

  2. 31 mars 2011 19:10

    Comme c’est émouvant !! (et drôle aussi, mais surtout émouvant).
    Je suis très très contente pour toi, pour vous, que le Papa ait pu être là.

  3. 31 mars 2011 19:10

    P.S : Le coup du Pokémon, je m’en remets pas. Ca sèche mes larmes du coup !

  4. 31 mars 2011 19:11

    Super bien écrit! Bravo! Émouvant et tout

  5. 31 mars 2011 19:11

    Snirf snarf snurf….
    [prrrrrrrrrrrrrrrrrrrrttttt, mouchage dans un vieux mouchoir usagé retrouvé au fond de ma poche et passé à la machine entre temps]

  6. 31 mars 2011 19:12

    … petite larme …

    c’est super émouvant, et ca me rappelle ma 2eme cesa …

  7. 31 mars 2011 19:13

    Je sais désormais pourquoi mon fils (un mois de plus que Petit Poilu) pleurait depuis tout à l’heure.. Il voulait être avec moi pour la lecture de cet article émouvant.

    J’en ai eu les larmes aux yeux

  8. 31 mars 2011 19:16

    il faudrait que je copie colle tes deux derniers post pour les mettre dans l’album de mon p’tit pirate! tout pareil ici les problèmes de rachi en moins ;p

  9. 31 mars 2011 19:18

    Que d’émotions partagées, et je t’en remercie.
    A ta place, j’aurai grave flippé (j’avoue qu’une césa me stresse même si ce n’est pas d’actualité)..
    Et pour le coup du Pokémon, chapeau!! ;-)

  10. 31 mars 2011 19:20

    Mince alors, presque 5 mois après l’accouchement, j’ai encore les hormones qui me travaillent, je chouine là (ou alors, c ‘est vraiment émouvant!)

  11. Marie.cotcot lien permanent
    31 mars 2011 19:20

    C’est malin, je pleure ! Et c’est pas uniquement du à mes hormones de grossesse ! ;)

  12. 31 mars 2011 19:21

    Ohhhh j’ai pas pu retenir ma ptite larme !!!
    Mais en même temps, j’ai pas pu m’empêcher de flipper pour mon prochain…
    Déjà que lors de ma césa, j’ai fait un malaise… Etre autant secouée m’a un peu traumatisée, on ne m’avait pas prévenue.

    La pose de la rachi est toujours douloureuse ? Car pour la pose de la péri, j’ai rien senti.

    Merci pour ce joli témoignage !

  13. 31 mars 2011 19:22

    Sublime sublime!
    Bravo pour ce récit très émouvant!
    Youhou! J’ai encore plus envie d’être enceinte et d’avoir une césa!

    Euuh par contre moi, les trompes, j’veux bien les ligaturer après!
    Parce qu’avec ma scoliose, j’veux pas finir tétraplégique pour cause d’abus de rachis…

    D’ailleurs, les coups d’électricité et la sensation de crever sur place, je l’ai eu aussi! Sauf que quand je me suis plainte, l’anesthésiste (grosse conne au physique de Michèle Bernier) m’a flanqué une grosse claque… J’ai sur-kiffé!

  14. 31 mars 2011 19:23

    Je suis votre blog depuis pas mal de temps maintenant…Je n’ai jamais posté, mais là difficile de faire autrement…peut etre parce que je suis aussi une jeune maman ! Les larmes coulent, trés beau récit !!! mais ce n’est pas moi ca…vilaines hormones partez maintenant !!!!
    Félicitations et plein de joie et d’amour dans cette nouvelle vie à cinq !!!

  15. 31 mars 2011 19:25

    Oh, c’est trop mimi. Pour mon premier accouchement, quand ils sont partis donnés les soins au bébé, j’ai envoyé Monsieur avec lui car j’avais aussi l’impression qu’il fallait qu’il reste avec le bébé… alors que moi, j’en menais pas large et que j’ai fait un malaise dans la foulée…

  16. 31 mars 2011 19:29

    Émouvant, touchant, merci d’avoir trouvé le temps de raconter la suite aussi vite (et merci Petit Poilu aussi ;) )

  17. 31 mars 2011 19:30

    Allez, je pleure aussi ….. ;-)

  18. 31 mars 2011 19:32

    Je ne peux jamais évoquer une naissance sans avoir ma larme à l’oeil…
    Là, je n’ai pas échappé à cette règle !

  19. 31 mars 2011 19:32

    ça me donne envie d’en refaire un !!! (qui est prévu pour dans quelques années… peut-être)
    encore félicitations et bienvenue au Petit Poilu (je viens de tilter le rapport Poilu / armée, z’êtes trop forte mam’ Joie !)

  20. 31 mars 2011 19:36

    Ben, comme les autres hein, ptite larmichette d’émotion.

  21. cleopat lien permanent
    31 mars 2011 19:42

    ben voilà je rejoins la rangée de pleureuses! :)

  22. 31 mars 2011 20:02

    J’ai aussi versé ma petite larme ..

    C’est super que ton homme ai pu être avec toi ! Moi je n’ai pas eu la chance de pouvoir partager ça avec lui.

  23. 31 mars 2011 20:17

    t’es quand même super douée pour faire pleurer ton public (ok…presque que des nanas…enceintes, l’ayant été récemment, ou voulant l’être…) …
    Tu m’épates chaque jour un peu plus…ta force, tes mots, tout ça…

  24. madamezazaofmars lien permanent
    31 mars 2011 20:24

    Heureusement personne ne me voit chouiner derriere mon ecran

  25. 31 mars 2011 20:27

    c’est beau!!! c’est émouvant! ça me rappelle de bons souvenirs, enfin j’ai jamais eu de césarienne, mais le coté joyeux bordel pour accoucher c’était typiquement ça!!
    une césarienne aussi cool, c’est rare il me semble!

    en tout cas, ça ne me donne pas envie de retenter un troisième!! XD

  26. musicmummy lien permanent
    31 mars 2011 20:28

    magnifique témoignage…je suis vos post avec attention depuis plusieurs mois et ils me décomplexent dans mon nouveau rôle de jeune maman musicienne…
    merci à vous de nous faire partager tout cela.
    ça me rappelle la naissance d’opus dite « la petite crevette chevelue »…pas de césarienne pour moi (dommage?!!?) mais un moment inoubliable aussi (opus est née le jour de mon anniversaire…!)
    plein de bonheur et longue vie au petit poilu

  27. 31 mars 2011 20:33

    c’est super émouvant et je suis ravie que tout aille bien pour vous!
    en même temps c’est flippant car c’est ce qui m’attend de nouveau dans quelques mois, et punaise, on n’oublie jamais la sensation de mourir (vive la rachi anésthésie)

  28. 31 mars 2011 20:38

    j’ai pas pleuré!!! et pourtant j’ai la larme facile; mais en fait, c’est parce que j’ai aps réussi à me remettre du Pokemon! ;)

  29. 31 mars 2011 20:40

    Si émouvant… C’est beau!

  30. 31 mars 2011 20:42

    Snif snif… Encore un commentaire laconique, juste pour dire que je te lis et que c’est beau comme tout ;-)

  31. 31 mars 2011 20:54

    et merde je chiale… oh on est pas des gonzesses

    euh petite précision zoubida elle a vraiment fait un malaise ou elle se sentait mal que tu te sentes mal?

  32. 31 mars 2011 20:58

    Trop fort ! On s’y croirait ! Bon, par contre, comme j’ai super bien tout lu, je m’interroge… elle a fait un malaise, la Zoubida? (Oui, ok, c’est légèrement accessoire comparé à ton accouchement mais quand-même, je m’interroge ;-) )

  33. 31 mars 2011 21:00

    Bon, j’ai chialé de l’intérieur, mais pas de l’extérieur, les sanglots j’ai déjà testé ça réveille son nourrisson têteur.
    Pudique et superbe.
    Merci LMJ.
    Félicitations, encore et encore !!!

  34. 31 mars 2011 21:07

    moi aussi j’ai les yeux mouillés !!!

  35. 31 mars 2011 21:17

    ouah… comme dans un livre! On attend la suite avec impatience!!!
    Bravo LMJ!!!

  36. 31 mars 2011 21:24

    Ca me renvoie à un peu plus de 3 mois en arrière… mais on n’a pas du insister pour que le futur papa assiste à la césa… il était même debout à côté de moi et a assisté à tout le bazar! Bravo LMJ, t’as assuré!!

  37. 31 mars 2011 21:25

    T’es con, je pleure aussi, espèce de grosse bourrique.

    A mon avis ils lisent tous ton blog en douce, c’est pour ça qu’ils faisaient de l’humour à deux balles ;-)

  38. 31 mars 2011 21:29

    trop chouette l’arrivée d’un bébé, vive le ptit poilu et bises à toi !

  39. 31 mars 2011 21:33

    Merci pour ce récit, voilà moi aussi je pleure !
    :’)

  40. sandrine lien permanent
    31 mars 2011 21:34

    J’vais pas pleurer, j’vais pas pleurer, j’vais pas pleurer, j’vais pas pleurer, j’vais pas pleurer, j’vais pas pleurer…. Putain, qui c’est qu’a planqué les klotus ?

  41. moninana lien permanent
    31 mars 2011 21:41

    Alors je rejoins musicmummy et marion, car petite nouvelle aussi même si je lis les aventures de LMJ depuis un certains temps, je ne peux que vous souhaiter tout plein de bonheur, j’en ai aussi les larmes aux yeux, ça me donne envie de faire le deuxième!
    Et qu’est devenue Zoubida?

  42. xtine14 lien permanent
    31 mars 2011 21:44

    C’est bizarre, moi je n’ai absolument rien senti pendant ma césarienne : ils ont trop dû me shooter… dommage…

  43. 31 mars 2011 21:45

    C’est beau comme témoignage en tout cas !

  44. 31 mars 2011 22:17

    <3 et émotion.

  45. 31 mars 2011 22:24

    c’est beau, j’aime lire des récits de césa comme ça, je vole un peu de votre moment pour celui que je n’ai pas eu.
    tu sais, le bisous n’est pas si anodin, moi le brancardier m’emmenait sans me laisser en faire un à mon mari (qui n’avait pas le droit d’être présent), j’ai réclamé et je me dis encore que j’ai bien fait parce que ça aurait pu être le dernier.
    Enfin bon, je suis vraiment ravie pour toi, pour vous

  46. 31 mars 2011 22:25

    c’est moi ou bien c’est quand même super gonflé de la part du chirurgien de te proposer une ligature des trompes???
    je crois qu’il aurait pris mon poing dans la tronche….

  47. 31 mars 2011 22:30

    Ouf j’étais démaquillée, j’avais pas mis de waterproof aujourd’hui, bonjour le panda en te lisant…

    Mention spéciale pour l’obs qui te propose la ligature des trompes… je pense que j’aurai pu être désagréable ;-)

  48. 31 mars 2011 22:48

    et ben……

  49. 31 mars 2011 23:07

    Pfiouuuu, vous m’avez renvoyée en express et dolby surround 2 ans et 2 mois en arrière lors de la naissance de mes 2 amours de jumelles! Tout pareil! J’en pleure… merci LMJ d’avoir mis des mots sur mes émotions… Bcp de bonheur à votre belle et grande famille et bienvenu au monde au petit poilu!

  50. 31 mars 2011 23:18

    Merci

  51. 31 mars 2011 23:34

    Un des plus beaux récits d’accouchement qu’il ne m’a été donné de lire
    Merci pour ce partage, félicictations à vous deux, enjoy enjoy enjoy.

    (ptain, moi qui étais sûre de ne plus pleurer en lisant des histoire d’accouchement… merde quoi)

  52. 31 mars 2011 23:49

    Du rire aux larmes, superbe récit d’accouchement, et j’espère que tu te remets bien de toutes ces émotions (et de l’insulte suprême concernant ton tatouage).

  53. 1 avril 2011 05:04

    Qui n’a pas versé une larme… Je pense que c’est presque impossible. Félicitation!

  54. 1 avril 2011 07:09

    je savais qu’il fallait que je mette du waterproof!!!!merci LMJ pour ce partage d’émotions…la suite c’est la rencontre de la NR avec sa soeur et son frère???allez steuplé!!!!!

  55. HeyJude lien permanent
    1 avril 2011 08:28

    merci LMJ, très beau récit, entre émotions diverses et variées et sourires ! Et bienvenue au Petit Poilu !

  56. 1 avril 2011 09:03

    Non, non, je ne pleure pas, je me suis maquillée ce matin !
    C’est beau, fort une naissance et merci de nous la faire partager

    PS : le piou de 6ème, c’est plein d’émotion et le pokémon, j’en ri encore

  57. 1 avril 2011 09:11

    Bon, bah, une pleureuse de plus hein ! Et c’est pas les hormones, mon dernier accouchement date d’il y a 4 ans ! Mais, bon c’était une césarienne en urgence que j’ai très mal vécue peut-être que c’est pour ça… Belle et longue vie à Petit Poilu…

  58. 1 avril 2011 10:14

    c’est beau

  59. 1 avril 2011 10:21

    Et la Mère Joie fait pleurer dans les chaumières…

  60. 1 avril 2011 10:30

    Putain ça y est je chiale. Ya deux grosses larmes de crocodiles qui viennent de me mouiller les joues. Merde alors. C’est quand que c’est mon tour ?

  61. 1 avril 2011 10:34

    bouh, à la fin du film je pleure toujours… d’émotion !
    Tu nous le montres ton tatouage pokémon ? ;-)

  62. Fredauboulot lien permanent
    1 avril 2011 11:15

    C’est malin ça! Je suis au boulot et tout le monde va se demander pourquoi je suis en train de vite essuyer mes larmes.
    Merci de nous faire partager ce moment pourtant si intime.

  63. 1 avril 2011 11:22

    Je souris grand écart des zygomatiques à l’évocation du bonheur d’une mère, d’un père, d’un couple.

  64. 1 avril 2011 13:42

    félicitations LMJ, finalement nous les aurons sorti à 4 jours d’écart :-) beaucoup de bonheur à vous 5

  65. 1 avril 2011 13:46

    émouvant…

  66. La girafe lien permanent
    1 avril 2011 15:58

    Je suis émue… j’ai aussi beaucoup ri !

  67. 1 avril 2011 16:04

    Comme tu sais bien nous faire vivre ce moment instant par instant avec toi!
    Merci. Trés émouvant, et quelle histoire en contrastes!
    En lisant le début, la bétadine, l’aiguille, le bloc, le froid, j’avais presque oublié la séquence finale attendue, entrée en scène de Petit Poilu, et avec lui la vie et l’amour.

  68. 1 avril 2011 16:42

    Bienvenue à Little Hairy !
    J’ai pas pleuré moi (je fais ma maligne), mais c’est parce que l’épisode rachi tcha tcha tcha (quoi je regarde t’choupi?!?) m’a glacée. C’est un passage obligé le « je sens que je vais mourir »? (fais moins ma maligne là hein).
    Mais gardons l’essentiel en tête : hip hip hip Petit Poilu et vive la maman !

  69. 1 avril 2011 17:03

    Pour répondre à vos questions, je ne sais pas pourquoi Zoubida a fait un coma exactement. Me concernant, j’ai fait une réaction violente à la rachi. Ca arrive… Mais heureusement ce n’est pas du tout obligatoire. ;)

  70. 1 avril 2011 17:34

    C’est pas sympa de m’émouvoir …

  71. 1 avril 2011 20:19

    Je ne penserai pas qu’une histoire d’accouchement puisse m’émouvoir autant.
    Merci d’avoir partager cette magnifique expérience avec nous. <3

  72. 2 avril 2011 15:54

    Pfiouuuu la fin me fait monter les larmes aux yeux… C’est bon de te lire…

  73. 2 avril 2011 15:58

    Émouvant ! ♥

    Tu l’écris très bien : ça tire, ça bouge dans tous les sens, et pourtant on est sereine, on vit notre accouchement. C’est aussi ce que j’ai ressenti. :)

    Félicitations à vous ! :)

  74. 2 avril 2011 22:36

    ha bah bravo, je chiale maintenant !

  75. 3 avril 2011 01:02

    Bon, ben, voilà! Me voilà avec une larmiche au coin de l’oeil… toute émue de ton si joli récit! Merci de nous faire vivre l’arrivée de Petit Poilu avec autant d’intensité, de sensibilité et d’humour! Beaucoup de bonheur à vous 5!!!

  76. 4 avril 2011 17:05

    Ah là là, il est enfin là, ce petit Poilu !!! Félicitations à la tribu ! Que votre vie à tous les 5 soit longue et heureuse !! ♥

  77. 11 avril 2011 07:06

    bon bin voilà, je pleure….c’est beau LMJ…
    profitez de ces moments merveilleux, prends soin de toi aussi…

Rétroliens

  1. Les suites de ma césarienne « Le Q.G. de la Mère Joie – Blog d'une famille nombreuse
  2. L’autre bout de la lorgnette «

Laisser une réponse

Gravatar
Logo WordPress.com

Please log in to WordPress.com to post a comment to your blog.

Twitter picture

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. (Se déconnecter)

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. (Se déconnecter)

Connexion à %s

Follow

Get every new post delivered to your Inbox.

Joignez-vous à 170 autres disciples