Aller au contenu

Ma cicatrice de zézette

17 mars 2011
par La Mère Joie

Ma cicatrice de zézette va être une nouvelle fois ouverte, allongée, recousue, rougie.

Je l’aime pas ma cicatrice de zézette.

Certains, certaines voudraient peut-être que je ne m’en formalise pas du tout au nom de l’heureux évènement, comme un souvenir des plus beaux jours de ma vie (sauf qu’en aucun cas mes accouchements sont les plus beaux jours de ma vie, une date très importante simplement) ou parce qu’elle est cachée derrière un bout de tissu comme la dignité l’oblige en société.

Or, en ce qui me concerne, elle est plutôt une mutilation (dans le sens de dégradation) laide de mon intimité et de ma féminité, d’une zone érogène devenue insensible et très désagréable pour moi au toucher à cause de cette sensation de chair inerte. Peu importe qu’elle soit le signe tangible des souffles que j’ai donnés. On ne demande pas aux femmes d’apprécier automatiquement les vergetures d’une belle grossesse ou d’accepter une balafre sur un sein sous prétexte que celle-ci est la plupart du temps dissimulée.

Je ne cherche pas à me sentir belle pour les autres mais d’abord pour moi-même. Et quand je contemple mon sexe, je vois une peau que j’ose à peine effleurer et qui ne m’inspire ni sensualité ni attirance. Sans me répugner pour autant. Je vais plutôt bien, merci.

Je me demande dans quelle mesure les « impacts psychologiques » d’une cicatrice de zézette sont passés sous silence, même si bien entendu toutes les femmes ne réagissent pas comme moi et que le psy de comptoir pourrait y voir un refus symbolique de mes accouchements par césariennes. Seulement je partage le point de vue de mon chirurgien : la césarienne n’est pas une pathologie de l’accouchement, c’est parce qu’il y a pathologie lors de l’accouchement qu’il y a césarienne. Qui est salvatrice. Si je n’avais pas été opérée, je serais morte et mes enfants aussi. Je bénis le ciel des progrès de la science dans ce domaine d’ailleurs. Car si la césarienne a été sans doute la première chirurgie réalisée sur l’Homme, elle comportait notamment, selon mon chir’,  il y a trois siècles un taux de décès maternels de l’ordre de 85 %.

J’ai peur d’aller accoucher, j’ai peur d’avoir mal après, je redoute profondément le manque d’autonomie mais je suis très contente d’avoir une césarienne programmée après deux en urgence où j’ai souffert des heures et des heures d’un travail improductif, où en plus des suites d’une opération, je devais me remettre de la fatigue de contractions inefficaces. Je ne me verrais plus mettre au monde par voie basse de toutes les façons.

On pourra toujours y voir une sorte de déplacement d’un autre problème. Possible. Je n’en sais rien. Les choses peuvent aussi être simples…

Mercredi, je vais me retrouver avec le sourire pubien de dents d’acier, vision des agrafes insupportable pour moi (on ne s’étonnera pas que je n’aie jamais été attirée par la médecine et l’anatomie du corps humain), odeur putride dans les naseaux. Soins qui là en revanche, durant ces quelques premiers jours vont me dégoûter profondément.

Toutefois, ensuite je la chouchouterai pour l’apprivoiser, ma cicatrice de zézette. Parce que ce n’est qu’une cicatrice mal-aimée, pas une plaie ouverte.

105 commentaires laisser un →
  1. 17 mars 2011 12:25

    Sérieux, ils mettent encore des agraphes ??? :O

  2. 17 mars 2011 12:25

    C’est si joliment dit mais on lit tout de même une certaine souffrance par rapport à cette cicatrice.
    Le mieux comme vous le dîtes c’est que cette fois ci cette césarienne est programmée, alors savoir qu’on va se faire césariser n’est pas pur bonheur mais au moins vous n’aurez pas les souffrances qui pour vous ne servent à rien :D
    Je suis contente de m’être abonnée à votre fil twitter :D
    Bon courage, et bonne rencontre avec bébé

  3. 17 mars 2011 12:32

    Comme je te comprends, tu as mis les mots exacts sur ce que je ressens également (sauf que je n’ai eu qu’une césarienne, il y a 9 mois aujourd’hui !), c’était en urgence, je ne l’ai pas mal vécu mais l’après a été très difficile et surtout aujourd’hui je me dis que j’aurais toujours cet endroit mort où les sensations sont étranges voire inexistantes. Je te souhaite plein de courage pour ce moment (et surtout plein de bonheur avec ce petit bébé !). Bises

    • 17 mars 2011 12:44

      Bienvenue Marie !

      On est en face d’un tabou absolu. Sans en faire tout un binz parce que ça y est on n’a pas un truc parfait, il serait essentiel d’après moi que l’on parle enfin de cette cicatrice.

  4. 17 mars 2011 12:38

    Comme je te comprends! Ma peau n’a tellement pas supporté les agraphes que la mienne de cicatrices de zézette a mis 1 mois à se refermer et maintenant elle est moche , tordue et creuse à gauche… Mon médecin en voyant la boucherie m’avait dit : « faudrait presque vous souhaiter une deuxième césarienne pour qu’ils refassent ça correctement! »
    Il paraît qu’il faut la masser pour l’assouplir et l’apprivoiser, moi je déteste y toucher…
    Bon courage, je penserai bien à toi mercredi… et à la nouvelle recrue!

    • 17 mars 2011 12:42

      Ah ben moi aussi je te comprends, tu sais !
      Ma cicatrice est bien plus belle depuis ma 2ème césa (d’où ma demande expresse du même chirurgien :D ). Je l’ai aussi effectivement massée, contrairement à la première, même si j’avais beaucoup de mal et elle a gagné en souplesse et moi davantage en sérénité. Mais c’est pas pour ça que je l’aime ! :D

  5. 17 mars 2011 12:39

    Je pense que les choses sont tout d’abord simples et qu’une cicatrice, c’est bien une entaille faite contre ton gré (je pense qu’au départ tu voulais bien comme toute femme ou presque accoucher par voie basse ; et que tu as dû accepter la chirurgie pour une question de vie)
    Et puis, pour avoir farfouillé un peu le net hier suite aux conversations là-dessus, je dois avouer que oui, c’est pas vraiment ragoûtant, et je n’aimerais sûrement pas en avoir une – j’espère y échapper.
    Par contre je débarque mais je pensais pas qu’il y avait une odeur etc… Ptete qu’ils ont fait des progrès là-dessus ? Bon je vais pas déjà te souhaiter un bon rétablissement, on n’y est pas, mais je trouve tes pensées et ton ressenti clairs là-dessus, tu déconnes souvent mais je trouve que tu as des points de vue toujours intéressant, ça fait avancer, c’est du travail en moins sur la douleur phy et psy.
    Bon c’est tout décousu ce que je dis, je vais me coller les doigts, tiens.

    • 17 mars 2011 12:52

      Du coup tu me fais rire avec tes doigts collés, Violette ! ;)
      Comme je le mentionnais hier sur Twitter pour moi, oui, il y a une odeur nauséabonde. Mais je suis extrêmement sensible aux odeurs. C’est aussi peut-être dû aux lochies et à une hygiène limitée des parties génitales (en raison des pipis bassin), pardon pour les détails.
      Enfin bref, ça avait été très désagréable pour moi.
      On va voir si ça sera pareil cette fois.

    • 17 mars 2011 13:28

      j ai jamais réussi à faire pipi ds le bassin à ma 2eme césarienne, obligée de lever, ouch!

    • 17 mars 2011 13:42

      Tu me fais mal.

  6. 17 mars 2011 12:45

    Même sensation que toi concernant cette zone.
    Il parait qu’elle est superbe et bien discrète, oui mais bon je m’en moque qu’elle soit jolie…
    Après une fois que tu l’a massée et qu’elle n’est plus douloureuse essaie de voir un ostéo, il peut aider à retrouver une certaine sensibilité, j’ai réussi comme ça à rattraper la sensibilité sur presque la moitié de la cicatrice en y allant plus de deux ans après, par hasard, alors en y allant plus tôt ça doit pouvoir faire vachement mieux.
    Je te souhaite qu’au moins il fasse de la jolie couture, tant qu’à faire que ça cicatrise bien et pas déformé ;-)

    • 17 mars 2011 12:54

      Merci Cécile pour tes souhaits et tes conseils ! ;)
      J’ai recouvré déjà étrangement plus de sensibilité à ma 2ème césa (avant je ne sentais quasiment plus rien du nombril au pubis !). J’essaie de mettre tous les atouts de mon côté.

  7. Apolonia lien permanent
    17 mars 2011 12:56

    Il y a des possibilités de reprise de la cicatrice, c’est ce qu’a fait ma cousine à la suite de ces 3 césas, pratiquées à chaque fois dans l’urgenhce.. Le résultat a été concluant même si on aperçoit encore une fine cicatrice.
    Courage, l’opération étant planifiée le chirurgien aura le temps de s’appliquer…

    • 17 mars 2011 13:40

      Ah, je crois que je ne suis pas assez complexée pour foutre les pieds dans un hôpital et me « faire charcuter » pour l’esthétique. Mais cette option est intéressante, je trouve. :)

  8. 17 mars 2011 13:24

    J’ai en tête la cicatrice de ma mère (trois césas comme toi – mais pour 4 bébés, jumeaux en premier). C’est une balafre énorme car césa en urgence… pis c’était y a 35 ans. Je ne sais pas quelle vision elle a de sa cicatrice, mais tout ce que tu racontes m’interpelle du coup.

    Moi j’ai trois mini cicatrices dues à la coelioscopie pour GEU. Je les trouve moches, mais elle me font penser à mon histoire, un vécu qui a cicatrisé lui aussi. Par contre elles sont sensibles et ça :/ bof bof, j’aime pas du tout.

    J’espère que ta césa va encore améliorer le travail fait pour la 2ème, et que tout cela sera moins sensible, physiquement et moralement.

    • 17 mars 2011 13:42

      Je mets du sens derrière ma cicatrice Mais je la trouve vraiment imposante avec sa dizaine de centimètres.

  9. 17 mars 2011 13:29

    Je ne parle plus de cicatrice mais de pointillés.
    Mes petits pointillés à moi.
    J’ai eu beaucoup de mal à digérer ma 1ère césarienne en urgence (la 2nde on relativise!), et bien aujourd’hui je me dis que c’est cette cicatrice qui m’a permis de devenir une maman. Et 2 fois en plus!

    Courage, je penserais à toi, c’est vrai que les premiers jours ne sont pas évident (ça tiraille de partout!!! quand tu ris, quand tu tousses, quand tu veux serrer fort dans tes bras toute ta petite tribu….)
    des bises pour toi!

  10. 17 mars 2011 13:35

    je pense tout pareil que toi! bon courage pour les quelques premiers jours assez pénibles:(. dans mon cas, ma 2ème césarienne n’était pas en urgence (contrairement à n°1) et franchement, je n’ai pas eu mal (juste au redon (je ne sais pas comment ça s’écrit)). toujours difficile de se lever mais beaucoup moins que la prem’s fois et surtout beaucoup beaucoup moins fatiguée! de plus, j’emm…ais les sages femmes qui me gonflaient, je faisais tt ds mon lit pour ne pas avoir à les appeler (dodo du p’tit gars, change, allaitement) total autonomie (enfin presque!)
    bon allez courage

    • 17 mars 2011 13:44

      Ah, le redon ! J’y ai eu droit pour ma 1ère césa… :(
      Je suis curieuse de voir la différence entre césa en urgence et césa programmée (la NR devant tenir jusque-là impérativement ! :D ).

  11. 17 mars 2011 13:50

    Tout pareil que toi : 1ère césarienne en extrême urgence (le loulou était en train de mourir), hémorragie interne juste derrière donc on me réouvre… 2ème césarienne pour le 2nd après 48h de contractions que tu douilles ta mère, et là j’ai découvert la morphine… O joie ! La morphine je l’aime ! Donc je sais quoi demander à mon anesthésiste pour la 3ème césar !!

    Par contre, même sensation dans le ventre, ce qui m’a fait complètement changé d’avis sur l’idée de me faire refaire la poitrine.

    Je penserai à toi mercredi. Bisou.

    • 17 mars 2011 14:01

      Bienvenue happylili !

      Je propose qu’on crée un gang de nouvelles commentatrices aujourd’hui ! :D
      Ta 3ème césa sera plus cool puisque programmée. ;)
      Concernant la morphine, j’en ai eu après ma 1ère césa et j’ai vu la différence par rapport à la 2ème où macache… Mais le chir’ dit que les traitements anti-douleurs hormis le Dafalgan ont un effet + ou – négatif sur la lactation donc…

    • 22 mars 2011 10:25

      N’écoute pas ton chir’, j’ai allaité le 2nd pendant 1 an !!

  12. 17 mars 2011 13:51

    bouh je connais pas encore, mais je crois que je te comprends à fond, celle de mon appendicite m’énerve encore !

  13. 17 mars 2011 13:59

    Je ne peux pas vraiment te donner mon avis étant donné que jusqu’ici (et je croise les doigts pour Numéro 3) je n’ai accouché que par voie basse, mais ton article m’a interpelée parce qu’effectivement on n’en parle jamais. On parle du côté chiant de la césa pour le manque d’autonomie (d’ailleurs bravo à CelineL pour avoir bravé le corps médical ;) ), mais jamais de cette fameuse cicatrice. Merci d’en parler franchement, ça permet de voir encore différemment les choses pour une césarisée, de mon point de vue.(On a du mal à s’imaginer toute la dimension psychologique autour de ce qui devient presque « banal », et je dis ça sans jugement aucun, simplement remettons les choses à leur place : c’est une *opération*. J’espère ne choquer personne dans mes mots peut-être maladroits.)
    Cei dit, ma tante m’a raconté (vite fait, on ne s’appesantit pas sur ces choses là dans ma famille…) sa césa en urgence en 86 : verticale et plus de 10cm… ca doit laisser des traces psychologiques aussi, c’est sûr.

    • 17 mars 2011 14:05

      Nan, t’as pas été maladroite du tout. ;)
      Je me suis quelquefois demandé si je n’aurais pas préféré une cicatrice ventrale verticale pis je me suis dit que ma question était complètement con et que ça changeait rien au problème. :D :D :D

  14. adeline L lien permanent
    17 mars 2011 14:13

    oulàlà moi novice en matière d’accouchemen (bon d’accord disons carrément que je n’ai jamais accouchée) j’ai vu par contre des tassssss de cicatrices et de façons de les vivres (dernière année d’études d’infirmière ) et je me dis qu’en effet, les femmes n’en parle pas trop, et c’est dommage!! De plus je n’avais encore pas trop pensé à cette cicatrice ci, car ayant assisté à plusieurs césars, (cicatrice horizontales et non verticales comme la tienne) je voyais le rétablissement comme toute autre cicatrice abdo tandis que pour les épisio je me disais c’est carrément une mutilation du sexe, hors ton discours m’ouvre les yeux, et j’essaierai de mieux appréhender la question de cette cicatrice avec mes patients

  15. cleopat lien permanent
    17 mars 2011 14:23

    je te comprends
    je n ai pas eu de césarienne mais j’ai le ventre on ne peut plus zébré de vergetures !qui en vieillissant sont encore plus moches car la peau ne trouve pas mieux que de perde encore en tonicité!
    ajoutée à ça la cicatrice d appendicite faite pendant une grossesse alors que ça n’était pas du tout l’appendicite ! ça donne un tableau que je cache de plus en plus et ce tableau là rien ne l efface!! :(

    • 17 mars 2011 14:47

      J’ai été très impressionnée par les vergetures chez certaines femmes. Je trouvais ça pas facile…

  16. 17 mars 2011 14:23

    Comment se plaindre d’une césa, puisque tout le monde répondra invariablement « l’important c’est que ton bébé aille bien »? Alors bien sur… c’est le plus important mais derrière cette phrase tout faite il y a bien souvent la négation du corps et du ressenti de la mère. La césarienne, une blessure qui cicatrise mais reste une blessure…
    De la plupart des gens, j’ai entendu « ah mais t’as eu une césa t’as pas souffert » AAAAAAAAAAAAAAH!!!! Personnellement je suis allée à dilatation complète avant la césa donc j’ai bien eu tout le travail…
    Quand bien même je ne l’aurais pas eu, je ne considère pas que 13 points de sutures, ne pas pouvoir attraper seule son bébé dans son couffin et marcher comme une mémé pendant des semaines soit une « chance ».

    J’espère que le coté programmé de la chose, rendra ta césarienne moins difficile ;)

    • 17 mars 2011 14:44

      Alors d’un côté on a négation du ressenti en effet et d’un autre côté une époque où au nom du ressenti, il n’y a parfois plus de commune mesure parce qu’on n’a pas dépassé le stade du ressenti justement. Bon, c’est un peu compliqué, depuis le temps que je me le dis, il va falloir que je le fasse ce billet sur le ressenti ! :D

  17. 17 mars 2011 14:32

    L’heure de la rencontre avec la nouvelle recrue approche!!! :)
    Les contractions qui n’agissent pas, j’ai connu cette fois, mais elles ne me faisaient pas mal ;) Par contre celles qui ont agit très vite, je les ai bien senti !!

  18. 17 mars 2011 14:38

    C’est comment une odeur d’ agrafe ? Ok je sors…

  19. 17 mars 2011 14:50

    Je n’ai pas ton souci.
    J’ai des vergetures par contre, vestiges de ma première grossesse, j’en suis criblée…
    J4ai appris à vivre avec, mais je ne les aime pas beaucoup!
    Je te comprends!! :-)

  20. 17 mars 2011 14:57

    ah, mais faut demander à Maman Fayot, elle aura bien une solution, non ? si t’as pas accouché, t’as pas de cicatrice !
    (je sors)

  21. marieyoupie lien permanent
    17 mars 2011 15:10

    ouch je me reconnais bien là …
    là ou j’ai accouché j’ai aussi eu des agraphes, et j’ai une « trés belle »cicatrice… et ca ne m’a pas fait mal quand on les as enlevées.

    pas évident tout ça, comme toi la première fois j’aurai tellement aimé accoucher « normalement ».. mais tellement heureuse d’être en vie avec mon bébé :) j’espère encore accoucher pour la 2eme fois par voie basse..
    par contre j’ai eu une poche urinaire et ca c’était génial pour pas me lever ! et ca fait pas mal.
    j’ai ma cicatrice depuis 1 an et j’ai du mal à la toucher, comme toi, là elle me lance depuis que j’ai lu ton blog … m’enfin ya pire :)

    bisous :) et bonne dernière semaine :D

  22. 17 mars 2011 15:14

    Pas de cicatrice zezettesque pour ma part,
    mais une très moche, qui sépare mon cou de mon opul’élégante poitrine…
    Suite à une thyroïdectomie ratée…
    D’ailleurs, je dois y repasser, un de ces jours !

    Je l’ai baptisée « ma cicatriste »…
    Elle sourit, mais me rend moche !

    • 17 mars 2011 15:35

      Je l’ai baptisée « ma cicatriste »…
      Elle sourit, mais me rend moche !
      => Ah, excellent, j’aurais jamais pensé à un tel nom !

  23. 17 mars 2011 15:22

    Amen. Ce que je te comprends. Moi non plus l’accouchement n’a pas été le meilleur jour de ma vie. Mais voir son beau visage la première fois, ça ça été la plus belle chose.

  24. 17 mars 2011 15:26

    oui, c’est vrai qu’au toucher, cette cicatrice est particulièrement désagréable

  25. 17 mars 2011 15:26

    Même pb que toi côté cicatrice : c’est moche et je m’en remets pas totalement de cette défiguration…surtout que pour le coup, moi ma césarienne c’est pas vraiment sûre qu’elle était nécessaire … Mais c’est une autre histoire… E tout casc’est bien que tu en parles : moi je dis souvent aux [email protected]€&?!sses qui veulent une césarienne soit disant par confort ou peur de l’accouchement qu’elles aillent d’abord dans google image et qu’elles tapent « cicatrices de césariennes »… C’est le musée des horreurs hélas ! ET puis il y a le site cesarine qui est super pour informer sur le sujet. Bon, parfois, des chanceuses ont de belles cicatrices et parfois en effet, une deuxième césarienne ça peut aider pour reprendre la vieille cicatrice… C’est quand même dommage d’en être presque au stade où je préfèrerais une cesarienne pour qu’on me redonne une peau plus belle…. Je vais quand même me souhaiter un accouchement naturel pour la prochaine fois et je ferai peut-être de la chirurgie esthétique (à quand la prise en charge par la sécu d’ailleurs ?)…

    • 17 mars 2011 15:33

      Merci beaucoup pour ton témoignage Xtinette.
      Comme quoi on a vraiment des choses à dire sur le sujet ! ;)

  26. 17 mars 2011 15:34

    Je ne sais pas ce que c’est, ayant accouché trois fois par voie basse. Ce qui semble tellement banal aux yeux des médecins l’est beaucoup moins pour nous les femmes, car nous sommes quand même des cas cliniques pour eux, et surtout la psychologie n’a pas encore beaucoup d’adeptes dans les hôpitaux pour tout ce qui touche à l’après-intervention (le fait de se faire ouvrir, refermer, être différent physiquement, etc…) Je ne sais pas si je suis bien claire dans mon com, j’écris comme je le sens. Bon courage pour cette étape ! Est-ce que tu me croiras si je te dis que la lecture de ton billet m’a donné mal au ventre ?

    • 17 mars 2011 17:19

      J’ai pour principe d’être dans une relation de confiance avec les commentateurs donc oui, je te crois. ;)

  27. 17 mars 2011 15:35

    Ô.
    J’ai lu et j’ai compris. De mon côté une césarienne mais pas d’urgence car bébé avait un bon coeur mais maman était en contraction inefficace depuis 3 jours.
    J’ai eu du mal à accepter de me sentir à la merci d’autrui pendant les 2 premières semaines ou j’arrivais à peine à monter l’escalier. La honte. Et quelle claque pour l’orgueil.
    Le pire dans l’histoire c’est que je suis infirmière. Je savais à quoi m’attendre. Alors que pour une majorité de femme, ce qui est enseigné des les cours pré-nat ou dans une majorité de média, c’est la façon d’accoucher par voie naturelle.
    Une césarienne c’est une opération. C’est toujours important une intervention chirurgicale. Mais la césa, du fait qu’elle nous donne un enfant, tout à coup elle perd son statu d’opération d’où l’impossibilité de s’en plaindre sans avoir l’air rabat-joie et ingrate.

    M’enfin…
    J’aime te lire. Merci !

    • 17 mars 2011 17:24

      Bienvenue Marie-Eve gg !

      Ton retour en qualité d’infirmière est très riche.
      Concernant la césa en urgence justement, bien que ma 2ème est qualifiée de « en urgence » car elle n’était pas programmée, je ne l’ai pas vécue comme une urgence car on savait où on allait si le travail n’avançait pas. Il y a donc urgence et urgence ! ;)

  28. 17 mars 2011 15:38

    Après 4 accouchements…Dont je passe les détails…Les médecins ont dit que pour le 1ier ils auraient dû me faire la césa…Déclenchement à 1 mois du terme…BB de 4kgs…Si je n’avais pas eu la péri, j’aurai su que c’était du cauchemar mon accouchement…

    Mes grands droits ont lâché l’affaire…Le ventre est retombé comme une crèpe sur ma zezette…Résultat une magnifique cicatrice de plastie abdo et 2 kgs de peau retirés…Insensibilité au dessus de la zézette (tu t’épiles tu le sens même pas !!!).

    Bref, c’est pas une question de joie dans l’accouchement…Les gens ils sont marrants, rien n’a voir !! l’after est moins rose…Faut réapprivoiser son corps et puis t’as un temps restreint pour le faire…

    Pour mon premier, l’accouchement m’a coûté 13 points d’épisio…ON te dit d’aller faire popo et t’as qu’une angoisse -> Que les points lâchent !!

    Courage mère Joie ! et prends soin de toi !

  29. 17 mars 2011 15:39

    Ah et je réponds ici à ta question sur la semaine en solo (billet « l’homme parfait » ) : c’est une habitude à prendre, ce qui est dur n’est pas d’être seule car je m’organise comme je veux, mais c’est de gérer les 3 garnements qui l’est parfois… Quand le papa est là, ils sont différents, les vauriens ;-)

    • 17 mars 2011 17:31

      Je me doute. J’ai passé plusieurs semaines seule avec Mle Commandante quand mon Légio était en formation en Paname il y a quelques années. Et je n’en avais qu’une !

  30. 17 mars 2011 16:00

    J’ajouterai juste qu’en plus, l’idée de tes morveux et de leur existence n’a rien à faire dans ton lit quand tu chevauches sauvagement Légio, donc je comprends parfaitement ton point de vue. L’excuse du symbole de tes accouchements ne tient donc pas, pour moi. Déjà qu’on parle de belle cicatrice d’épisio ou pas, et tiens, du fait qu’elle se situe 20 cm plus haut, on ne devrait pas la prendre en considération?

  31. 17 mars 2011 16:11

    Ma chir’ était une magicienne, j’ai une superbe cicatrice toute fine. Elle a réussi à reprendre la précédente qui avait fait suite à une boucherie en urgence pour m’enlever ..un kyste!!!
    J’ai eu une césarienne programmée pour Willow, j’étais top sereine , bon après j’ai dérouillé sévère, je voyais toutes ces jeunettes galoper avec leur babe, alors que j’étais la Jeanne Calment de la mater!!:D Mais tu es préparée!! Allez zou, envoie la NR!!!!

  32. 17 mars 2011 16:11

    Ah ouais???Tu le prends comme ça, je suis en attente de modération??? Ben merde alors!!

  33. Sandrine lien permanent
    17 mars 2011 16:13

    Je n’ai jamais vécu une césarienne mais j’ai eu droit au sourire intime et à la ventouse, pas vraiment agréable mais j’imagine moins douleureux. Et je te rejoins, le jour où j’ai accouché n’a pas été le plus beau jour de ma vie (que ce soit pour NumberOne ou Numérobis)…

  34. 17 mars 2011 16:15

    PS pansements au silicone pour réduction de cicatrice. Rappelle moi de t’en reparler. (ma cicatrice d’appendicite est quasi invisible)

  35. fannieb lien permanent
    17 mars 2011 16:25

    J’aime bien cet article, c’est vrai qu’on ne parle pas beaucoup de cette cicatrice. C’est marrant parce qu’en te lisant, je me rendait compte que la mienne (2 césariennes en urgence) je l’ai complètement oubliée/occultée ??. Bon il y a une explication : Aucune de mes copines ne m’avait parlé d’épisio (les petites cachotierres !!!) et quand, en bonne primipare j’ai pris mon Pernoud et lu ce mot : Quesako ??? Ensuite effroi total, et j’ai vraiment serré tout ce que je pouvais. La sage femme qui m’a annoncé d’un air super embété que N°1 ne pourrait pas passer par voie basse vu sa réaction aux contractions et qu’il faudrait me faire une césarienne n’a pas dû comprendre pourquoi d’un seul coup, je suis devenue hyper relax !!! Trois ans arpès rebelotte parce que N°2 jouait déjà à « Mon frère, ce héros » et voulait déjà tout faire comme lui !
    Je crois que mon blocage total sur épisio m’a sauvé du traumatisme de la césarienne. C’est grave docteur ?

    • 17 mars 2011 17:37

      Nan, c’est pas grave ! :D
      On a toutes des peurs différentes concernant l’accouchement. ;)

  36. Fredauboulot lien permanent
    17 mars 2011 16:32

    Ton article m’interpelle car n’ayant jamais subit de césa, je ne pensais pas que tant de femme en gardait une telle impression.
    Et je suis étonnée par le titre de ton article, car n’ayant jamais vu de cicatrice de césarienne, je n’aurais jamais pensé que c’était si bas qu’on puisse l’assimiler à une cicatrice de zezette, comme tu le dis si joliment.
    J’avoue, quand j’ai lu le titre, j’ai cru que tu parlais du résultat de ton « épilation » de l’autre jour.
    Et dans ma tête, la seule cicatrice de zézette qu’il pouvait y avoir, c’était l’épisio (dans mon cas, 3 accouchements voie basse, 3 épisio).
    Je verrai ça d’un autre oeil désormais.
    Et ce serait bien que celles qui souhaitent une césa « de confort » (si si il parait que ça existe!) lise ton billet et reconsidère l’utilité de leur demande.
    Courage. Je penserai à toi mercredi prochain.

    • 17 mars 2011 17:46

      Hier on discutait de ça sur Twitter et notamment avec une fille qui avait eu aussi 2 césas et elle la considérait plus appartenir à son ventre qu’à son sexe. Donc bon…
      Moi, comme je le lui ai dit, j’ai pas encore de gros poils noirs sur mon ventre. :D J’estime donc qu’elle fait partie de mon sexe ou de mon bas-ventre mais comme synonyme de pubis.
      Pour la césa dite « de confort », je peux pas juger franchement. Pour certaines ce sera plus confortable effectivement au niveau de l’organisation mais aussi au niveau psychologique. Après, il faut mesurer que la césarienne est une opération importante avec tous les risques que cela comporte…

  37. 17 mars 2011 16:41

    Ah le ventre des femmes, beau tambour de douleur et d’amour qui vibre (parfois) à l’unisson.

    En lisant ton article j’ai pensé à ce tableau de Courbet, oui celui qui a été censuré sur Facebook (rien que d’y repenser ça me donne encore le hoquet).
    Cette origine du monde c’est comme une cicatrice, une balafre qui ne se refermera jamais sur une chair bleutée comme pourrie. Ce tableau, je comprends que Lacan l’ait caché si longtemps, à mes yeux il représente vraiment la violence de la naissance avant notre siècle, ce sexe de femme n’est pas un objet de plaisir. Est-ce c’est pour ça qu’il est censuré ?

    Ooops ! J’ai encore digressé .

    Je pense fort à toi, pas trop de disponibilité pour commenter en ce moment, mais je te lis toujours :)

    • 17 mars 2011 17:50

      J’ai toujours eu du mal avec ce tableau…
      Je suis heureuse de te lire ! J’allais t’adresser un mail juste pour te demander des nouvelles. Je m’inquiète toujours que ça aille bien quand il y a silence. ;)

  38. 17 mars 2011 17:24

    Merci d’avoir dit tout haut ce que beaucoup d’entre nous pensent tout bas.
    Moi je dirai que je n’ai pas eu de césa mais mon accouchement par voie basse, l’épisio et les 3 mois qui ont suivit ont juste été 1 véritable torture!!On dira évidemment que le jeu en vaut la chandelle mais je comprends très bien ton ressenti ayant eu + de 12 heures de travail qui ont failli aboutir sur 1 césa d’urgence mais ce sont finalement soldés par les forceps..enfin tout ca pour dire pas la meilleure expérience de ma vie!!!!!Courage pour mercredi, j’aurai 1 pensée spéciale pour toi.

  39. 17 mars 2011 17:25

    Des agrafes?????????Beurk!!!ma mère en a eu, en guise de cicatrice d’épisio.Moi je ne vis pas bien les « petites » vergetures de mon ventre, mais elles sont là pour la vie, alors j’évite de les regarder au maximum!!!mercredi prochain…je penserais à toi!!!

  40. 17 mars 2011 17:52

    Pour les agrafes… en tant qu’inf de bloc, je pense que le fil ne fait pas forcément de plus belle cicatrice … tout dépend de ta peau … et de la maitrise du chirugien!
    Sinon ma maman a eu 3 césa et cicatrice verticale … je sais que depuis petite j’en ai été traumatisée car j’avais pas envie d’avoir des enfants pour pas avoir de trous dans le ventre. ma maman etait (et est …) très complexée à cause d’elle …
    je n’ai pas eu de césa mais épisio pour le 1er … bon courage ! je penserai à toi mercredi !

    • 17 mars 2011 18:04

      Je n’ai aucune connaissance en la matière mais j’aurais tendance à penser comme toi concernant la cicatrisation.

  41. 17 mars 2011 18:34

    Maillot une pièce depuis longtemps à cause de vilaines vergetures, moins visibles maintenant … mais bon … ;-)
    Pas de cicatrice de césarienne, mais un beau bourrelet à la place de l’épisio de mon premier accouchement, qu’il a fallut reprendre à cause d’une infection et d’un gros abcès. Sous les doigts ça parait énorme … l’Homme me dit que non ….

  42. 17 mars 2011 18:49

    Comme toi, si je n’avais pas eu de césarienne, je ne serais plus là… Le lendemain de mon « accouchement », une psy de la clinique est venue me voir, me poser pleins de questions. Sur le coup, ça m’a vraiment dérangée. J’étais en vie, mon fils aussi, ça me semblait le plus important. Je ne me suis pas rendue compte de l’impact…
    Courage pour mercredi!

    • 17 mars 2011 21:25

      Bienvenue Pauline K !

      Quelle bonne initiative que la visite du psy de la part de l’hôpital, même si je comprends que cela peut (puisse ? J’ai une absence…) surprendre au départ !

  43. 17 mars 2011 20:54

    bon courage pour supporter tout ca !

    • 17 mars 2011 21:14

      Ne me lis plus, je veux pas être responsable d’un dégoût de grossesse + d’accouchement ! :D
      (toujours plaisir quand tu passes ;) )

    • 18 mars 2011 22:47

      si !!!
      tu contribues à ma grossessophobie, mais comme tu me fais rire et dédramatises, peut etre tu seras ma guérisseuse en fait ;)
      et la je te remercierai, ma maman (qui est désespérée aussi par ma phobie)te remerciera aussi ! mon futur homme de ma vie que je ne trouve toujours pas te remerciera aussi ! et mon futur hypothétique enfant que je mettrai peut etre au monde grace à cette guérison te remerciera aussi !!!
      et youpla :)
      et puis j’aime bien lire ton blog
      et puis je t’encourage pour la fin de cette galère !

      (ah non, vous vous dites que c’est beau d’enfanter… pardon;) )

  44. 17 mars 2011 21:22

    allez je fait un ti temoignage, ce post me touche : 4 ptis mecs et ………..4 césariennes !!!!!
    et ouais la premiere en urgence, le coeur lachait le gyneco m’a balancé 1 mois après que ça s’ets joué à 15min mon grands allait mourir, pour le deuxième j’avais prevenu tout le monde à l’hopital surtotu plsu jamais ça si y a le moindre signe on ouvre ( pas que j’aime ça hein!!! ) j’avais tellement peur alors comem vous dite c’était encore uen cesarienne en urgence mais pas vraiment pas comme la premiere, ce qui me console c’est que j’ai quand même veuc ce que c’était des contractions, c’est déjà ça. Tu parait tellement à coté de la plaque quand tes copines te raconte leur accouchement quasii idylique ( bon elles ont souffert mais bon après c’ets fini alors que nous ben on douille hein!! ) et pourtant t’en a eu 4 mais tu peux pas te rejouir comme elle. et bien sur une fois que tu en as eu 2 ben c’est parti pour la 3ème et moi à la grande surprise de pleins de monde dans le milieu medical ( quii me disait que j’avais de la chance que l’on m’ai autorisé une 4ème cesa, une chance mouis !!! )
    donc bon gyneco quii m’a vu de l’interieur m’a donné le feu vert pour uen 4ème à condition qu’on ligature tout en même temps, ok .
    j’avoue qu’au moment de passer la 4ème fois au bloc j’avais la même peur au ventre, et par contre je me souviens très bien avoir pensé que j’en avais marre qu’on m’ouvre le bide ( pardon mon pti lou mon dernier mais c’ets vrai quoi !!!) par contre c’était la premiere fois qu’on me montrait mon pti bout tout sale au dessus du champs et il m’a fixé et ça ça me restera toute ma vie.
    après ben voilà l’attente parce que toi tu doit attendre que ta rachi soit plus là que tu bouge tes jambes pour que tu es la chance enfin de voir ton pti bout que tu portera à peine.
    alors ma cicatrice ouais je la voie sans la voir, c’est plutot le leger petit bedon que ça fait au dessus de la cicatrice qui me fait chier mais plutot crever que de passer sur le billard pour le supprimer.
    pour ma 3ème mon gyneco avait du doser les antidouleurs les infirmières étaient etonné et moi avec je me levait dès le premier jours je dansait quasi, sauf que le lendemain ben j’aii pleuré ma mère car j’avais tellement mal j’en avait trop fait.
    allez uen derniere anecdote ( je pourrais en parler des heures j’ai de la matière lol ) une amie à eu une cesarienne pour la premiere et a accouché normalement pour le deuxième, pour ce dernier le jour même elle était debout comme si de rien n’était et ( comme ça fait du bien de l’entendre ) m’a dit que clairement ça n’avait rien a voir avec la cesa pour le deuxième elle était pas fatigué mal nul part ça doit être bien quand même non?!!!! m’enfin comme dit tout le monde c’est le resultat qui compte
    je vous souhaite une bonne journée pour mercredi prochain
    moi j’ai eu que des fils ( ça demeange put…. au bout d’une dizaine de jours !!! ) ah!! oui plus on a de cicatrice moins bien on cicatrice enfin moi ça m’a fait ça au 4ème y a plsu trop de vaisseau et comme ils font au même endroit, c’est plus trop vascularisé
    mon dieu j’ai du faire un roman pardon

    • 17 mars 2011 21:43

      Au contraire, merci pour le roman Katy, j’ai trouvé ça très enrichissant comme témoignage.

  45. valérie lien permanent
    18 mars 2011 00:47

    J’ai eu une césarienne il y a 3 mois, pour la naissance de mes 2 filles.
    Césarienne décidée rapidement (pré-éclampsie) mais pas faite dans la précipitation.
    J’étais totalement détendue : il me tardait de les voir. Aucune contraction donc aucune douleur et très peu de fatigue : sur le coup j’ai trouvé ça bien plus « facile » que pour l’ainé né par voie basse. Sauf que je n’avais pas bien intégré que c’est un acte chirurgical avec tout ce qui va avec… et que je n’avais jamais vécu auparavant.
    Les premiers jours ont donc été délicats pour me déplacer mais la douleur était bien prise en charge. Je ne pouvais qu’allaiter et câliner mes filles, ce qui finalement n’est déjà pas si mal!
    Je pense avoir bien vécu cette césarienne, le papa était auprès de moi, on m’a présenté mes filles avant de les amener pour les examiner et ensuite j’ai été très bien assistée durant tout mon séjour à l’hôpital.
    Pour l’instant je ne me suis pas posé beaucoup de questions par rapport à ma cicatrice qui s’est vite fait oublier. Depuis que mes filles ont 5 semaines je ne ressent plus aucune douleur ni gêne, merci M. le chirurgien!
    Je considère que j’ai une cicatrice au bas du ventre et avant de te lire je n’aurais pas pensé à parler d’une cicatrice à la zézette. Par rapport à mon ressenti et à ma perception des choses je crois que le plus juste pour moi est de parler de cicatrice au pubis.
    J’arrête là le roman de ma vie et je te souhaite une belle rencontre avec le nouvelle recrue.
    Au plaisir de te relire.

  46. 18 mars 2011 08:34

    La cicatrice c’est aussi le truc qui me fait redouter la césarienne.
    Parce que ma peau (et les peaux noires en général) cicatrisent mal et mes cicatrices sont larges ou font des chéloïdes une fois sur deux…

    Purée le 23 c’est la semaine prochaine !! :-D

  47. cathy59 lien permanent
    18 mars 2011 17:31

    je n’ai pas eu de césarienne pour la naissance de mes 3 fils mais c’était limite pour le 1er , avoir des contractions le vendredi et accouché le mercredi suivant . passer la nuit sur la table et au changement de personnel la sage femme qui dit encore 2h est le bébé sera la et l’autre qui lui répond dans 2h son coeur aura lâcher grrrrrr du coup endormie épisio de chaque coté et cédric retirer avec les forceps .
    au 2ème j’ai changé de clinique et j’ai prévenue tout le monde que je ne voulais pas que ca recommence , la césarienne était prévu au cas ou mais il est sortit tout seul comme un grand avec une épisio d’un coté et pour le 3ème il est sortit comme une lettre à la poste lol

    mais après j’ai eu des gros soucis de santé et la j’ai eu une hystérectomie
    la cicatrice va d’un bout a l’autre du bas ventre et tout comme toi je ne l’aime pas , je ne la sent pas quand je la touche pis elle est moche avec un trou au milieu du au staphylocoque doré que j’ai chopé en clinique .

    entre mon 2ème et 3ème fils j’ai eu un accident de voiture et la j’ai visité clinique sur clinique pour trouvé un bon chirurgien pour me réparé mon bras . 12 opérations avant la pose de ma prothèse et comme j’étais trop jeune a leur goût ils m’ont fait attendre et du coup ma prothèse est inversé !
    j’ai des coutures partout , d’un coté l’appendicite et de l’autre une cicatrice pour un greffon qui n’a pas tenu sur mon épaule .
    et le bras je t’en parle pas a tel point que je n’ose même pas mettre un tee shirt a bretelle et encore moins un maillot de bain en 2 pièces .
    dans les mois a venir je doit changé ma prothèse .

    je comprend très bien ta réaction .
    une cicatrice est une partie de nous que nous ne pouvons pas oublier, le corps le ressent et le morale aussi .

    les gens ont des idées à la con (excuses moi l’expression ) ca n’est pas par ce que tu as une césarienne que tu ne souffres pas ou que c’est une chance d’échapper à la souffrance !

    rho la la je n’ai jamais raconté autant ma vie …

    bon courage pour mercredi et soit heureuse avec ta nouvelle recrue !!!!
    gros bisous

  48. 18 mars 2011 22:35

    Oui, tu as eu raison d’en parler.
    C’est à la fois une marque indélébile … (alors qu’avec un accouchement voie basse, on ne porte plus de marque) et un endroit insensible.
    La mienne n’a « qu’un an », mais c’est vrai qu’elle est toujours là, qu’on y pense peut-être plus que d’autres qui n’ont pas de cicatrice …
    Il faudrait faire un sondage ! :P

  49. 19 mars 2011 23:51

    mais tes poils la cachent? au moins? parce que moi je suis demie chauve ( merci maman de cet charmant héritage) et on la voit , bref, je la vois et je la hais, mais je vis avec ! l’implant des poils pubiens existe peut-être?

  50. 20 mars 2011 09:43

    Et bien, chère mère joie, je vous lis en silence depuis un bout de temps. Je ris, très souvent, et là je suis émue car j’ai l’impression de me lire.
    Moi, je n’appelle pas ça une « cicatrice de zezette ». Ma fille (5 ans) a joliment appelé ma cicatrice « la fermeture éclair », celle que seul le docteur M. peut ouvrir pour faire sortir les bébés.
    D’ailleurs, ma fermeture éclair s’est ouverte une 2e fois pour le petite frère, il y a 14 mois.
    Et malgré toute la douleur qu’elle me suggère dès que je la touche, dès que je la vois, j’espère qu’elle s’ouvrira une 3e -et dernière, faut pas pousser- fois.
    Vraiment je vous encourage sur le chemin de l’acceptation.
    J’ai moi-même bien avancé. Mais non sans mal.
    Et cette envie de gerber quand je la touche, je l’ai toujours. Cette crispation dans l’intimité, je l’ai toujours. Et ces grosses larmes les jours qui suivent la césarienne, cette sensation unique d’avoir été charcutée, coupée en deux, je la redoute…
    Mais bon, c’est comme ça, c’est la vie, c’est NOTRE façon à nous de donner la vie.

    Courage, jeune césarine!

    Agathe

    PS: et pour reprendre une magnifique réfléxion que vous avez reçue « ah oui, vous vous n’avez jamais accouché… »
    Une fois, une maman qui devait accoucher juste avant moi (pour mon 2e) est arrivée à l’école avec son landau et son bébé dedans. Je lui demande, plus par politesse que par intérêt, comme s’est passée la naissance. Elle me répond, avec un air de warrior « nickel, sans péri, à l’ancienne, comme j’aime en fait, mais vous ne pouvez pas comprendre »
    Et je lui ai répondu « eh non je ne peux pas comprendre, mais je suis une femme moderne moi, j’accouche à la moderne » faisant naître l’hilarité autour de nous et le malaise chez cette nana à côté de ses pompes…

    Des bises et du courage pour les jours à venir.

  51. 20 mars 2011 11:01

    Merci de vous manifester encore et d’avoir franchi parfois le pas du 1er commentaire ! Je vous lis attentivement. ;)

  52. cilini2702 lien permanent
    21 mars 2011 00:33

    Chère Mère Joie, quelle jolie page ouverte à nous mamans qui ont certainement entendu le « quoi tu n’as pas accoucher naturellement »? Ou alors « tu dois être contente vu que tu avais peur d’accoucher »
    J’ai souvent envie de répondre que ca ne veut pas dire que l’on a accouché artificiellement, encore moins pour une césarienne d’urgence.
    Si j’ai oublié la cicatrice (elle serait belle selon les instances médicales), ce qui m’a vraiment bouleversé c’est la solitude de la salle de réveil, sans bouger, seule, avec un autre mec qui sortait d’un autre bloc et en me posant mille questions sur les 120 premières minutes de vie de ma fille que je n’aurai jamais connues.
    A suivi mille questionnements sur sa connivence avec son papa, et ce depuis 18 mois même si maintenant elle dit 15 maman pour 1 papa!
    J’aurai une pensée pour vous mercredi et votre nouvelle recrue

  53. 21 mars 2011 12:39

    tout pareil, et là 0 humour sur le sujet
    un 1er accouchement par VB nickel
    et un 2ème par cesa méga cata
    césarienne car jumelles (déjà la grossesse gémellaire… bref c’est pas le sujet) dont la + basse en siège
    complications post césarienne, on m’a enlevé les agrafes au 6ème jour pour remonter en salle d’op réouvrir car complications (je passe les détails), bref hospitalisation 3 semaine post césarienne (déjà que j’avais eu 2 mois d’hospit avant)
    et depuis 3 ans, un ventre que je n’arrive pas à me réapproprier, une expérience que je n’arrive pas à dépasser…
    et dire que ma BS a souhaité une césarienne (qu’elle a eue) parce qu’elle avait peur d’avoir mal, cette C%#&asse !

  54. 24 mars 2011 19:57

    premier par césa car siège… j’ai perdu les eaux plus tôt du coup je me suis consolée en me disant que ce n’était pas vraiment programé puisque le moment était arrivé à l’improviste… mais déçue de ne pas avoir accouché par voie basse. Ceci dit j’ai eu une poche d’urine et je me suis levée le lendemain et chaque jour j’ai regagné en autonomie, la cicatrice elle même ne m’a jamais posé problème…
    deuxième par voie basse… j’étais tellement contente et aussi shootée de la péri que j’ai quasiment dansé… et le lendemain j’ai beaucoup dégusté. L’épisio m’a été plus désagréable et m’a gêné plus longtemps que la césa.
    troisième… le feu d’artifice… la première césa a craqué… un cas sur 10 000 mais voilà les sages femmes n’ont jamais vu donc elles ne savent pas faire le diagnostic… je passe les détails miraculesement je suis là et bébé3 aussi… alors si on a eu une césa et qu’on a l’impression que ça craque C’EST POSSIBLE, il faut se croire et appeler le chir !!! Je me suis bien remise aussi de cette dernière césa vu que je suis sortie au 3è jour malgré l’hémoragie.
    La seule chose c’est que depuis les césa je n’osais plus étirer mon ventre (genre faire le pont ou l’équilibre) pas que ça me gênais au quotidien mais là j’ai commencé le yoga et je prend conscience que je m’étais du coup « rétrécie » à cause de la cicatrice…
    oui parlons en – pardon pour le comm un peu long.

  55. 13 mai 2011 15:33

    C’est marrant que tu appelles ça « ta cicatrice de zézette », c’est pourtant pas franchement là qu’ils découpent ? (en tous cas chez moi, c’était plus haut, même si effectivement ça reste planqué dans la culotte)

    Sinon, en ce qui me concerne, mon premier accouchement, par césarienne, m’avait laissé un goût amer, mais physiquement j’avais assez vite récupéré.
    Le second, par voie basse, m’a rendue bien plus heureuse, mais j’ai trouvé les suites de couche bien plus douloureuses et bien plus longues.

    Comme quoi, on n’est jamais contente !

    C’est un bel article en tous cas (merci à la Poule Pondeuse de me l’avoir signalé), pour moi il a fallu un petit passage par la case psy pour réellement tourner la page de la césarienne.

    • 13 mai 2011 18:20

      Bienvenue Clot !

      En même temps, que ce soit par voie basse ou par césa, plus on a d’accouchements, plus ça peut être difficile de s’en remettre.
      Pour ma 3ème césa, j’ai mis un mois…

Rétroliens

  1. Je me sens très belle. « Le Q.G. de la Mère Joie – Blog d'une famille nombreuse

Laisser une réponse

Gravatar
Logo WordPress.com

Please log in to WordPress.com to post a comment to your blog.

Twitter picture

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. (Se déconnecter)

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. (Se déconnecter)

Connexion à %s

Follow

Get every new post delivered to your Inbox.

Joignez-vous à 170 autres disciples