Aller au contenu

Est-ce que je préfère l’un de mes enfants : mon ITW dans Parole de mamans

1 octobre 2010

Mercredi soir, je demande à mon Légionnaire : « Tu pourras passer à Carrefour Market demain ? ».

Légio s’énerve : « Nan mais tu plaisantes, on vient de faire les courses ! ».

Moi je m’emballe : « TU SAIS MEME PAS POURQUOI C’EST !!! Pfff… Je voulais que tu regardes s’ils ont reçu le nouveau Parole de mamans. Il doit être sorti maintenant et il n’y a qu’à Carrefour Market qu’on le trouve !!! ».

Fin de discussion.

Ah on était tout heureux à la fin de l’écho mais la joie nous était un peu montée au cerveau !
Le lendemain, je trouve un contrat sur ma tête sur Internet (une âme charitable m’en a avertie par mail)… (NDLR : N’hésite pas à sauver ma peau en votant.)

Je me rappelle alors ces mots de la semaine passée :

La Mère Joie en mal d’amour : Tu m’aimes ?

Mon Légionnaire, regardant autour de lui les murs du Q.G. : Quand je vois ce qu’il nous reste à payer, je crois que j’ai pas trop le choix…

Je me demande s’il a contracté une assurance vie à mon nom…

Enfin bref, étant pour le moment toujours sur mes guiboles, hier soir il me tend le Parole de mamans n°16 Automne 2010 auquel j’ai participé en répondant à une interview par téléphone en juillet (le temps passe vite, ma brave dame !). L’échange avait été très riche et j’avais apprécié de pouvoir relire la version condensée (c’est dommage du coup par moment c’est un peu décousu) à paraître. Nous sommes quatre dont ma blogopine e-zabel à témoigner sur le thème tabou de la préférence éventuelle pour un de nos mioches.

En revanche, je me souvenais plus qu’il devait y avoir ensuite l’avis d’une psychologue, avis découvert hier soir donc et auquel je n’ai pas trop capté le rapport avec mon témoignage à partir de la quatrième ligne.

Je te laisse découvrir tout ça plus bas ; il suffit de cliquer sur les images pour les voir apparaître en grand. Et je souhaite, comme le veut la coutume, la bienvenue aux lectrices du magazine si certaines passent par le Q.G..

103 commentaires laisser un →
  1. 1 octobre 2010 09:10

    Bravo pour cette interview et pour ta franchise!!!
    C’est vrai que c’est tabou…

    Par contre, bon, je n’ai que des filles donc c’est dur d’avoir un avis objectif, mais je crois que je me sentirais très mal à l’aise avec un garçon. J’ai eu très peur que MissCouette en soit un, au début de ma grossesse, car j’étais convaincue que je ne pourrais pas aimer un fils autant qu’une fille.
    Et je veux un 3° enfant, mais je veux surtout une 3° fille…

    Pour la préférence, ma seconde a la même différence d’âge avec sa soeur que tes 2 enfants, et c’est sûr que la relation avec la seconde est plus harmonieuse. L’âge, mais surtout l’expérience, on gagne en sérénité, en « savoir-faire », on se concentre sur l’essentiel, je trouve, avec un second. Surtout avec une si grosse différence d’âge, le premier est trop grand pour entraver la fusion avec le nouveau venu.

    C’est vraiment très intéresant, cette ITW! Merci de nous la faire partager!

    • 1 octobre 2010 09:25

      C’est très intéressant ce que tu soulèves. Pour ma part, j’ai été élevée entre 2 garçons donc je suis très à l’aise avec la gente masculine. De plus, je suis moi-même très masculine.
      Cependant, après ma fille, je me suis demandé comme toi si je saurais y faire avec un petit mec parce que je connais quand même mieux le fonctionnement d’une miss.
      Concernant le second, chez nous c’est nettement plus complexe entre mon fils et nous les parents (en revanche, avec sa frangine, c’est top) justement du fait de la différence d’âge. Mais j’en parlerai dans un billet. ;-)

  2. 1 octobre 2010 09:16

    ce sujet tombe à pic
    je me pose beaucoup (trop?) de questions en ce moment : comment maintenir la complicité que j’ai avec Baby Z après la naissance du second? et si le deuxième est « moins intéressant »? vais-je m’émerveiller de cette seconde naissance?

    • 1 octobre 2010 09:28

      Ce sont des questions légitimes que toute maman doit se poser (excepté moi parce que des fois je suis un peu différente (je plaisante) :-D Mais je m’en pose d’autres et des plus tordues). Mais tu verras, on le dit toutes d’ailleurs les multipares, c’est tout de même exceptionnel (parce que ça doit bien arriver pour x raisons) de trouver un moindre attrait à son deuxième. ;-)

    • 1 octobre 2010 09:45

      ouuuuuuuuuu
      je trouve le deuxième tellement plus mignon-charmant et que finalement Baby Z est bien assez grande comme ça, elle se débrouille seule na!
      ha ben non elle fait toujours caca dans sa couche…

    • 1 octobre 2010 10:14

      Grognard pas propre non plus… + s’attendre à régression… Génial…

  3. madamezazaofmars lien permanent
    1 octobre 2010 09:23

    Je suis dans le meme etat d’ esprit que Miss CZ, comment aimer deux enfants du meme amour ?
    Je vais acheter Paroles de maman, je veux lire ça en vrai

  4. 1 octobre 2010 09:24

    L’oeil du pro : hihihihi!!

  5. 1 octobre 2010 09:28

    Bravo ! Tout ce que tu dis a l’air réfléchi et posé et du coup très intéressant… Par contre j’ai rien capté au paragraphe de la psychologue :s

    • 1 octobre 2010 09:31

      Merci Moo. Comme je le disais c’est un peu dommage parce que le 1er jet de la journaliste et qui a été nettement raccourci était plus développé. Ca me rassure que tu n’aies rien pigé au paragraphe de la psy. Depuis hier soir, je cherche toujours…

  6. 1 octobre 2010 09:30

    Moi je dois dire que je suis jalouse de mon mari. Amonbofis n’a d’yeux que pour lui. Et ça me frustre… Genre le soir quand on va les chercher chez la nounou, des fois j’ai même pas le droit à un bonjour quoi !

    Je pense que c’est lié au fait que M. Papa s’occupe beaucoup de lui et moi de Numerobis… J’aimerais bien des fois inverser la tendance.

    • 1 octobre 2010 09:33

      Je me souviens que tu as déjà abordé cette problématique dans un commentaire ici sur un billet sur le sujet. A vous de voir si c’est vraiment judicieux d’avoir un enfant en charge chacun… Je crois que tu as déjà la réponse ;-)
      Bises

  7. 1 octobre 2010 09:31

    L’interview est bien écrit et je me retrouve dans tes dires…. mais la psy a dû se trompée d’article car je la trouve HS.

    Bisous

    • 1 octobre 2010 09:34

      Pour la psy, c’est franchement bizarre. C’est comme si le 1er bout de sa réflexion m’était destinée et le reste était pour un autre témoignage… ???

  8. 1 octobre 2010 09:32

    C’est vrai que c’est cyclique… Ceci dit, si je suis honnête, je dirais que je « passe » plus de choses à n° 2 qu’à n°1… Peut-être parce que pour l’instant, c’est encore le petit dernier…
    Pourtant, je dois reconnaître que mon grand est plus facile à vivre, plus aidant, moins raleur…
    Les mères sont définitivement injustes !
    Mais sincèrement, je n’ai pas l’impression d’en aimer plus l’un que l’autre. Par contre, je suis plus exigeante avec mon grand, c’est un fait, et c’est injuste !

    • 1 octobre 2010 09:38

      Je dis toujours : les enfants sont ingrats et les parents injustes. On oublie souvent que les parents sont injustes. ;-)

  9. 1 octobre 2010 09:45

    Moi je préfère tes deux gosses. J’attends de le recevoir car je sors ma science sur les chaises hautes dedans !

    • 1 octobre 2010 10:15

      Oui, j’ai vu ça !
      Ben comme tu préfères les 2, je t’envoie les 2 en stages ! :-D

  10. Souloute lien permanent
    1 octobre 2010 09:55

    alors ça m’interesse vachement aussi ce sujet, bien que je ne me sois pas posé la question parce que j’adore mes 2 fils, je les adore différement parce qu’ils sont différents, parce que les grossesses et les accouchements ont été différents, mais je n’ai pas eu l’ombre d’un baby blues , je les ai aimé des qu’on les posé sur mon ventre. Par contre , à l’opposé de LMO, je pense que je me sentirai moins à l’aise avec des filles (pourtant j’ai été elevée avec 3 soeurs !). je trouve le coté oedipien des « petits garçons amoureux de leur mamans » tres confortable. le héros c’est leur père, c’est sur. mais tous les calins sont toujours pour moi et ça c’est cool. je crois que j’aimerais bien un 3eme , mais pas sure du tout que je me sentirai bien avec une fille.. mais je ne demande qu’a etre surprise ! bon ben moi aussi je vais l’acheter ce « paroles de maman » !… et moi non plus pas trouvé de lien entre ton article plein de frachise et sa réponse qui n’a rien a voir !

  11. 1 octobre 2010 10:00

    La psy a dû fumer la moquette avant. Ou alors il y a eu un copier/coller mal exécuté parce que, à ma connaissance, tu n’as qu’une fille, non? :-)

  12. 1 octobre 2010 10:23

    Ah ces psy toujours a côté de la plaque ;)

    Et c’est comment qu’on fait quand on préfère ni l’un ni l’autre de ses enfants mais que la deuxième est jalouse du premier ? Alors la psy elle dit quoi ;)

  13. 1 octobre 2010 10:25

    Très intéressant cette histoire. Moi j’ai une soeur et deux frères beaucoup plus âgés (21,13 et 11 ans de différence) le plus grand n’a jamais vécu avec moi (il n’est pas de ma mère mais de mon père) et ma mère à – bien qu’elle s’en défende – toujours préféré mon frère. Elle a eu des disputes terribles avec ses filles pendant l’adolescence (et même encore aujourd’hui avec moi) alors qu’avec son fils jamais, elle me dis toujours ce que je dois faire, comment je dois le faire, elle me critique sans arrêt. Alors que mon frère, même si ça ne lui plait pas, elle ne dit jamais rien.

    Curieusement du coup, je suis toujours en rapport de force avec les femmes, ou du moins en sentiment d’infériorité, alors qu’avec les hommes ça passe tout seul… Ce sont les aléas de l’éducation…

  14. 1 octobre 2010 10:28

    J’ai une relation différente avec TiBiscuit qu’avec Chupa, peut-être parce que c’est un garçon, mais j’ai aussi longtemps culpabilisé de lui avoir donner une petite soeur si tôt et qu’il n’ait pas pu profiter longtemps de ses 2 parents pour lui tout seul.

    J’ai toujours eu l’impression de devoir me faire pardonner de quelque chose vis à vis de lui et ça modifie mes réactions.

    Je suis plus dure avec Chupa qu’avec lui et au final, c’est tout de même lui le plus dur niveau caractère.

  15. 1 octobre 2010 10:30

    La psy est médium aussi ? Elle sait que t’attends une autre fille ?!
    Génial cet article !!!

  16. 1 octobre 2010 10:41

    c’est marrant parce qu’hier, brièvement j’ai parlé de ça dans mon dernier billet.
    moi aussi parfois j’ai cette impression d’aimer « plus » mon fils. Et j’avoue ne pas aimer ce sentiment sans pour autant pourvoir l’expliquer…
    ça fait du bien de lire qu’on est pas seule dans ce cas

    • 1 octobre 2010 10:45

      Ah, j’irais lire ça ! ;-)
      Ouais mais en ce moment, le Grognard, j’ai juste envie de l’éclater ! :-D

  17. 1 octobre 2010 10:43

    La belle question taboue, qui est en première ligne devant notaire lors du règlement de la succession des parents.

    Ce serait d’un rare crétinisme de penser qu’on les aime rigoureusement de la même façon, au même moment etc…
    Ce qui compte c’est les aimer et le leur faire savoir, et de ne pas être injuste (même par fatigue).
    Mais on voit des fratries dézinguées par la préférence pour un enfant ou un enfant mal aimé au milieu d’autres. C’est cruel, c’est en tout cas le sentiment que ça m’inspire, même si je comprends que l’amour ne se commande pas.
    On dit souvent que le plus à plaindre c’est l’enfant préféré, mais je crois que non, ce doit être terrible de ne pas se sentir aimé de ses parents ou de l’un d’eux.

    Pour l’avis de la psy, en effet ça n’a ni queue ni tête, ou alors elle passe de ton propos à la généralisation. Bref pas pertinent l’avis en question.

    • 1 octobre 2010 15:47

      « ou alors elle passe de ton propos à la généralisation » => Oui, j’ai aussi pensé à ça. C’est qu’il m’a perturbé le mordel ! :-D
      Je crois que les enfants sont toujours + ou – malheureux quand ils sont MAL aimés. ;-)

  18. 1 octobre 2010 11:04

    Effectivement rien avoir avec la choucroute le com de la psy… tu l’as collée elle n’avait rien à dire

  19. 1 octobre 2010 11:04

    Piouuuuu j’en aurai des trucs à dire sur le sujet…. flemme or not flemme ?? allez, not flemme. Bon déjà j’aime beaucoup ce que tu as dit au sujet des tes enfants. Ensuite, comme tous, j’ai compris quedal à la psy et ses propos complètement… hors propos justement ! Ou alors c’est ma blondeur qui me trahit, j’sais pas trop…
    Alors : pour ma part j’ai juste un frère (et ça me suffit lol) on a été élevé rigoureusement pareil, pourtant on est diamétralement opposés, pas du tout le même caractère, lui très taciturne, moi plus extravertie. Je n’ai pas senti, enfant, de préférence entre l’un ou l’autre. Par contre, je sais que j’aurai très mal vécu d’avoir un petit frère/une petite soeur. Ma Maman m’a toujours dit « tu étais faite pour être la dernière ! » Comment ça on s’en fout ?? ;-)
    Ensuite, parmi mes mioches : 3, une fille de 7 ans, un fils de 4 ans et 9 mois, et un Toupeti de 6 mois.
    2 ans et 3 mois d’écart entre les 2 premiers, aucune trace de jalousie entre ma grande et son petit frère, qu’elle appelait « Pépère » :) Avec Toupeti, idem, ça se passe à merveille !
    J’ai un peu l’impression d’être hors sujet… Attends, j’vais relire !
    Ah oui, les « préférences »…. d’un jour à l’autre, on n’a pas les mêmes « affinités » avec nos enfants… Typiquement, ce matin, ma grande était de mauvais poil, ben déjà ça me gave (et j’me prive pas pour lui dire…).
    Mon 2ème est extrêmement câlin, c’est très dur de lui en vouloir, il sait y faire, les bisous, les mots doux… A côté de ça, j’adore passer des moments entre filles avec ma poulette, faire du shopping et tout. Peux pas faire ça avec mon 2ème ;-)
    J’avais 23 ans à la naissance de ma grande, 30 à celle du dernier. Forcément, je suis plus sûre de moi, une maman avec de l’expérience… J’ai changé ;-)
    Je me trouve parfois/souvent dure et très exigeante avec ma fille… Déjà parce que c’est l’aînée… Pas toujours juste certainement, après tout, elle n’y peut rien si elle est la 1ère ;-)
    Purée, c’est un message complètement décousu, sans queue ni tête, j’devrais faire psy moi !!!

  20. 1 octobre 2010 11:37

    Oui bravo pour l’interview!
    Alors pour ma part, gamine j’ai senti une vraie différence entre mon frère et moi (3 ans d’écart) faite par ma mère, ma sœur c’était différent, elle est arrivée 7ans après moi, aucune jalousie.
    Aujourd’hui à mon tour d’être maman, d’un garçon d’abord, puis d’une fille et bientôt d’un… bah on en sait rien encore, l’est provisoirement asexué.
    Et des différences, il y en a dans nos rapports. C’est plus simple avec mon fils, et bien plus conflictuel avec ma guerrière. Ce qu’il y a de sur, c’est que je les aime pareil, et si mon fiston me le rend naturellement, c’est un peu différent pour ma pépette, son amour à elle, je dois me battre pour l’avoir, je sue corps et âme au quotidien pour qu’elle m’en sente digne (pour son père par contre, c’est fingers in the nose).
    Et quelque part je trouve ça cool, plus diversifié toussa… ou peut être que je me rassure comme ça aussi.
    N’empêche que j’aime bien ce qui ressort de tes mots à toi, ça laisse envisager un avenir pas si conflictuel que ça (enfin je crois).

  21. 1 octobre 2010 11:54

    Suis pas super d’accord avec cette notion de quantité d’amour « plus », « mieux ».
    Et que ça coule tout seul avec un garçon, on peut pas forcément juger, de mon côté, c »est assez dur dans la mesure où je n’ai que des garçons et que des soeurs. Je suis à l’aise avec mes garçons, mais j’ignore comment j’aurais été avec une fille.
    Parfois, l’avis des psy est trop médical et ne laisse pas place à l’instinct et la vie de chacun. Généraliser l’amour qu’on porte à son enfant en genre et en nombre me paraît tout à fait inutile. On les met au monde, on les « aime », point. La quantité et la qualité sont variables.

    • 1 octobre 2010 15:36

      Je suis d’accord pour dire que c’est de la vaste connerie ce « ça coule tout seul avec les garçons ». Pas que ça coule pas tout seul avec mon garçon. Mais ça coulait tellement tout seul avec sa soeur aînée, alors qu’avec lui j’ai eu plus de mal à l’apprivoiser, à le comprendre.

    • 1 octobre 2010 15:55

      @ Zette : La dame elle dit des choses assez nébuleuses pour moi. Je suis pas psy, je peux pas comprendre… :-D

      @Mentalo : Avec ta fille, je pense aussi, sans vouloir trop dévoiler de ton/votre intimité, que vous avez dû rapidement vous serrer les coudes. Et ça, ça change beaucoup la donne. ;-)

  22. electromenagere lien permanent
    1 octobre 2010 12:35

    Moi je n’aime aucun de mes enfants comme ça pas de jaloux ! :)

  23. 1 octobre 2010 12:55

    Bon, j’ai pas le temps là, mais je reviens faire un tour ce soir, et je lis TOUT (déjà 42 comms …. pfffff, j’aurais plus rien d’intelligent à rajouter ;-) )

  24. Cathy B lien permanent
    1 octobre 2010 13:56

    J’ai deux soeurs, et j’ai eu et j’ai toujours des relations très difficiles avec ma mère. J’ai eu une éducation très rigide et sans grande place aux sentiments. J’en suis encore… très peinée mais à 35 ans je dois vivre avec le fait qu’elle préfère mes soeurs.
    Tout ceci a fait que je suis très détachée de ma famille.
    J’ai 3 enfants, 2 filles puis un garçon.
    Lorsque j’ai été enceinte, j’étais ravie d’avoir des filles parce qu’issue d’une famille de filles, je connaissais le sujet. Quand notre petit homme s’est annoncé j’ai un peu été angoissée, angoissée parce que c’était un petit mec.
    Aujourd’hui ils ont 3, 5 et 6 ans et demi. Je les aime tous autant les uns que les autres, différemment c’est sur. Nous leur laissons affirmer leur personnalité (et il y a de la matière) et nous les aimons dans ces différences.
    PS : ton article est super et tu parles franchement.

    • 1 octobre 2010 15:57

      C’est marrant parce que vous êtes nombreuses à parler aussi de votre place enfant dans la famille.

    • Cathy B lien permanent
      1 octobre 2010 17:03

      Je pense que ca joue dans la relation qu’on a avec nos enfants.
      En ce qui me concerne, non jamais je ne ferais ca à mes enfants !!!

  25. 1 octobre 2010 14:49

    ma fille je l’aime que quand elle range sa chambre, mes fis quand un arrêtera de me piquer mes crayons et l’autre quand il se changera tout seul! non..mais…

    finalement le hamster russe est mon chouchou!
    ;-)

    bon, sans blague! très beau témoignage de ta part et la psy, bé…c’est une psy… rien a comprendre !

  26. 1 octobre 2010 14:52

    Deux garçons, des rapports différents parce que des âges différents, une place dans la fratrie différente: pour le premier je m’émerveille chaque fois de chacun de ses progrès; pour le deuxième je suis moins étonnée, mais il me fait beaucoup rire … et aussi selon les jours, envie d’en balancer plus l’un ou l’autre par la fenêtre. Avec les 2 ce rapport privilégié de Maman/séduction/calins…
    Et de plus en plus je me dis que j’aimerai bien avoir une fille, un jour…

    • 1 octobre 2010 15:59

      Je crois que j’aurais beaucoup regretté de ne pas avoir de fille, pas l’inverse, même si maintenant que j’ai les 2, je trouve ça assez génial et riche sur le plan humain.

  27. 1 octobre 2010 15:04

    malheureusement pas le temps de lire tous les comm’.
    1/ bravo pour cette interview
    2/ je vais voter de ce pas
    3/ Selon moi on ne peut pas aimer deux personnes du même amour, qu’il s’agisse de nos enfants ou de n’importe qui d’autre. On les aime forcément différemment parce qu’ils sont différents.
    Dans certaines circonstances, on « préfère » donc celui-ci alors que dans telles autres circonstances, on « préfère » celui-là.
    Par contre j’ai eu l’occasion de me faire du souci pour les deux côté santé… et dans ce cas, aucune différence, la boule dans le ventre qu’on a à l’idée que son gosse souffre est la même (qu’il ait 2 ans ou qu’il en ait 18, c’est pareil).

    • 1 octobre 2010 16:00

      Comme toi je crois que, dans une situation critique, globalement on va tous ressentir le même déchirement pour nos enfants.

  28. 1 octobre 2010 15:08

    et bien en ce moment, je ne suis en phase qu’avec moi-même en fait ! je veux dormiiiiiiir ;)

    • 1 octobre 2010 16:01

      Merci de me rappeler que je dois profiter de mes nuits (avec des insomnies à me moucher non stop). ;-)

  29. 1 octobre 2010 15:19

    Je la fais courte parce qu’il me semble que tu en as déjà fait un billet. Les enfants sont uniques chacun, on les aime d’un amour unique, différent, mais ni plus ni moins, je pense.

    Chaque enfant est un émerveillement renouvelé qui enrichit la famille, non le contraire.

    (Mais tu causes bien aux journalistes ;-) )

    • 1 octobre 2010 16:02

      En effet, j’avais déjà fait un billet sur le sujet ; c’est la raison pour laquelle on s’est mis en relations avec moi pour le dossier du mag. ;-)

  30. 1 octobre 2010 15:22

    Et sinon, on m’avait dit qu’on me voyait pas maman de garçon, que je pouvais avoir que des pisseuses. Moi-même je m’inquiétais un peu… Ben raté. Et j’ai pas l’impression de m’en sortir mieux ni moins bien avec le Machin qu’avec les Machines.

    • 1 octobre 2010 16:05

      C’est marrant parce qu’autant je n’imagine pas une maman ne pas pourvoir s’en sortir avec ses fistons autant il y a certaines femmes où je me dis qu’avec des minettes, ce serait TRES dur pour elles. C’est mon ressenti.

  31. 1 octobre 2010 15:29

    Moi c’est le Graton que je préfère!!!
    Nan, mais c’est drôle parce que souvent lorsque l’un ou l’autre râle ou jalouse son frère, sa soeur, je dis  » ben c’est normal c’est mon, (ma) préféré!! »
    c’est devenu une plaisanterie entre nous!!
    Pour être juste je les ai déjà tous déshérités au moins trois fois!!

    • 1 octobre 2010 16:07

      Pfff, ça sert à rien de les déshériter 3 fois. Faut le faire une bonne fois pour toutes. Le mieux, tu deviens Clodo.

  32. 1 octobre 2010 16:12

    Et quand on a que des garçons, on fait comment, Docteur?

  33. 1 octobre 2010 16:56

    on a quand même été couillue sur ce coup je trouve non ? de balancer nos vraies pensées à ce sujet ! non ?

  34. 1 octobre 2010 17:23

    Moi avec mes 4 garçons ….. ;-)
    Bon, un truc quand même, mon « p’tit dernier » (celui qui a cette place et qui se conduit comme tel), ben c’est P’tit Mec N°3 …. 10 ans de plus que P’tit Mec N°4 (qui a un autre papa, et donc une place différente, bien qu’étant le 4ème ….. je suis pas claire là ….).
    Sinon, ben je les aime tous les 4 très fort, mais pas pareil ; c’est pas une question de préférence …. c’est comme ça :-) [punaise le commentaire enrichissant et tout !!]

  35. Poulette Dodue lien permanent
    1 octobre 2010 17:29

    Mes gnomes sont trop casses roupette … du coup j’aime que mon chef (faut que j’arrête de déconner avec lui ça va ma se terminer !!!
    Ondes & Bises

  36. 1 octobre 2010 18:23

    Merci pour ton témoignage très sincère et hyper intéressant. Dire qu’on aime ses enfants « de la même manière » me paraît de toute façon impossible dans la mesure ou l’histoire avec chacun d’eux et unique (en fonction de notre âge, de notre situation personnelle à la naissance et bien d’autres critères…).
    Au départ, je voulais absolument une fille, parce que ça me rassurait de pouvoir élever « un sexe » que je connais déjà, et quand on a appris à la 2ème écho que c’était un garçon, j’ai eu peur. Je me demandais si j’arriverais à l’élever et l’aimer autant qu’il le mérite. Avec le recul, je suis super contente et ravie de me dire que je vais en apprendre beaucoup sur le sexe opposé, et peut-être ainsi pouvoir éviter les conflits mère-fille douloureux dont j’ai été moi-même victime (ma mère est beaucoup plus en phase avec mon petit-frère).

    • 1 octobre 2010 21:15

      Eh eh mais tu auras peut-être une fille par la suite également Annouchka. C’est tout le mal que je te souhaite parce que c’est remuant mais ça fait énormément avancer aussi. ;-)

  37. 1 octobre 2010 18:35

    J’aime ta façon de voir les choses et j’ai été éduquée dans ce sens: on est tous différents, alors on nous aime tous différemment, ni plus, ni moins. Avec 2 filles et 2 garçons, ma môman a été servie et j’ai pu expérimenter la chose étant l’aînée et de loin!

    Hey, jvois que tu bosse dans le social, avec option enfants? Me too… Enfin presque.. J’en deviens curieuse!

  38. 1 octobre 2010 18:37

    Bon, un com sérieux….
    Ruffo dans  » Frères soeurs: une maladie d’amour » évoque ce sujet de façon très déculpabilisante..
    On a le droit d’avoir un enfant préféré, cela n’enlève rien à l’amour que l’on porte aux autres et cela ne signifie pas qu’on l’aime plus…
    L’amour est étale, la préférence fluctue, en fonction de l’âge de l’enfant, de ce qu’il nous renvoie, nous retire, nous apporte…
    Le conflit n’est en rien le désamour, parfois bien le contraire…
    Exaspérants, pénibles, rebelles…on les aime..
    Le boulot le plus dur et là je reprends à mon compte une superbe phrase de Quefellec  » c’est de mériter leur amour, c’est un travail de tous les jours.. »
    Pour finir, et spécialement pour toi LMJ:  » Ton héritage  » de BB, magnifique déclaration d’amour à son enfant…

    • 1 octobre 2010 21:21

      J’aime moyen son dernier album à BB (car oui, Légio me l’a enfin offert pour mon anniv’ – heureusement que je vieillis une fois par an)… :-(
      Mais pourquoi le conflit serait-il donc le désamour ?

  39. Isabelle lien permanent
    1 octobre 2010 19:15

    C’est marrant, moi je me vois très bien avec des garçons, alors que je sais pas si je saurais me débrouiller avec une fille. J’espérais secrètement un garçon et j’ai eu de la chance, mais pour un deuxième j’aimerais continuer pareil… j’arrive pas à imaginer comment je ferai si j’ai une fille!

  40. 1 octobre 2010 19:31

    J’ai pas encore lu ton itw (je suis une feignasse et j’assume), mais je suis allé voter pour sauver ta tête !!!

    • 1 octobre 2010 21:24

      Bienvenue Mamanlit !

      C’est déjà pas mal voire essentiel d’essayer de me sauver la tête ! :-D

  41. 1 octobre 2010 20:07

    Merdum, on ne peut voter qu’une seule fois pour sauver ta tête :-D

  42. 1 octobre 2010 20:49

    Chouette itv sincère en tout cas! je crois bien que tu as déjà fait un billet sur le thème il y a peu et ma réponse ne va pas différer puisque je ne pourrais jamais témoigner sur le sujet!

    • 1 octobre 2010 21:25

      Tout à fait et comme je l’écrivais à Mentalo c’est la raison pour laquelle on s’est mises en contact. J’espère que ce n’est pas trop redondant. ;-)

  43. 1 octobre 2010 22:01

    super interview, trés sincère tout ce qu’on aime, bravo

  44. 1 octobre 2010 22:28

    houla!! je vois pas le rapport avec ce que tu dis et la psy!!!
    moi, avec mes 5, tous du même père et tous désiré, j’ai toujours été persuadé qu’on ne pouvait pas aimer nos enfants « tout pareil »…certainement parce que c’était LA phrase de ma mère et qu’il y avait une vraie différence de traitement pour ma soeur et pour moi, non pas qu’elle ne m ai pas aimé, non, loin de la, mais elle était plus à l’aise avec ma soeur qu’avec moi, elle avait besoin d’une enfant calme et posée, j’étais tout le contraire, ma soeur répondait à ce besoin…
    bref…j’ai été bléssée par cette « préférence », me jurant que moi je ferai différement….
    une psychanalyse et un blog plus tard, je sais que je ne fais pas comme elle…mais je sais aussi que seul l’avenir me dira, ils me diront s’ils ont perçu une différence, j’aime mes enfants, mais j’ai des affinités différentes avec chacun d’entre eux…ils le savent, on en parle…
    je partage avec chacun d’entre eux des choses bien différentes, et je ne leur dis pas à longueur de journée que je les aime pareil…je les aime tout court!
    quand à faire une différence fille/garçon…pff…j’ai looooooooooooooooooongtemps été un garçon manqué, j’ai été ravie et étonnée d’avoir 3 filles en premier, tout s’est fait naturellement…d’ailleurs, lorsqu’on a mis en route le 4èm, on pensait que ce serait une fille…et puis, non, un petit mec…j’ai vu une vraie différence lorsqu’il s’est mis à jouer au pistolet et aux voitures alors que les autres pensaient poupées…mais j’ai fais avec lui comme avec les autres…pour Tom c’est un chouilla différent…je sais que ce sera le dernier (c’est bon, j’ai ma dose ;o)) et je profite plus sereinement que pour ma première, je le regarde grandir, je fige le temps…avec ma première, il me tardait, je n’ai pas profité de la même façon, ils ont 12 ans d’écart, et j’ai beaucoup bataillé avec monsieur kat pour avoir ce 5èm…

    bon, je me relis pas et je m’arrête là…hein…sinon j’efface je crois, c’est le bordel mon com je crois!!!

  45. 1 octobre 2010 23:57

    Je n’ai pas de filles, mais 2 petits mecs et je me retrouve assez dans la description que tu fais de ta relation avec Le Grognard…. Je leur fais des bisous sur la bouche, alors que je suis sûre que si j’avais une fille, je ne me permettrais pas ce genre de chose et je serais peut-être plus distante avec elle!!!
    Bravo pour l’interview!

  46. 2 octobre 2010 11:30

    Ben moi je crois que je comprends à peu près ce qu’elle veut dire, mais ya une faute. Enfin, deux. Ca m’énerve, les fautes. Dans la presse, hein, sur les blogs ya exception.

Laisser une réponse

Gravatar
Logo WordPress.com

Please log in to WordPress.com to post a comment to your blog.

Twitter picture

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. (Se déconnecter)

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. (Se déconnecter)

Connexion à %s

Follow

Get every new post delivered to your Inbox.

Joignez-vous à 170 autres disciples